PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




L’indépendantiste catalan Puigdemont va continuer son combat depuis la Belgique

Retour au pays pour Carles Puigdemont, son nouveau pays, non pas la Catalogne, mais la Belgique où il s’était exilé avant d'être arrêté en Allemagne - depuis que l'Espagne a annulé le mandat d'arrêt international qui vise le chef des indépendantistes catalan. Carles Puigdemont est de nouveau libre de ses mouvements, libre aussi de s'exprimer et de donner des conférences de presse, pour rappeler son engagement en faveur de la cause catalane.



« Je suis fier d'être de retour, a lancé Carles Puigdemont, cela n'a pas été un voyage facile, mais ce ne sera pas ma dernière escale. » L'indépendantiste souhaite continuer à faire le tour de l'Europe, voire du monde pour « défendre la cause catalane, la démocratie aussi, jusqu'à ce que les prisonniers politiques soient libérés ».

« Moi, je suis un Européen libre pas uniquement dans l’espace de l’Union européenne, mais dans tout le monde sauf... sauf en Espagne. Peut-être qu’il y a tort sur l’Espagne [sic] », a déclaré Carles Puigdemont.

Carles Puigdemont ne bénéficie officiellement d'aucun soutien de la part des Etats membres de l'Union. L'ancien président compte sur d'autres mouvements indépendantistes comme en Flandre, en Belgique ou en Ecosse.

« Ça va continuer comme ça, dit-il. Ailleurs en Europe et surtout aussi en Flandre il y a des amis de la démocratie, des amis de droits fondamentaux. Et donc là où il y a des amis de droits fondamentaux il y a aussi notre partenaire. »

C'est désormais depuis Waterloo, où il loue une villa, rebaptisée Maison de la République, que Carles Puigdemont va continuer son combat.

RFI

Samedi 28 Juillet 2018 - 17:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter