Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L’opposition validera la plateforme de Me Mame Adama Gueye le 17 novembre

Me Mame Adama Gueye est sur le point de gagner son pari. En effet, abandonnant, selon lui, sa candidature pour regrouper l’opposition autour d’une plateforme de veille sur la présidentielle de 2019, le leader de Senegaal Bu Bess annonce le rassemblement des plénipotentiaires de l’opposition le 17 novembre prochain pour arrêter les modalités de la mise en œuvre de ladite plateforme.



La plateforme opérationnelle de sécurisation de la Présidentielle du 24 février prochain va prendre corps le 17 novembre. C’est du moins ce qu’annonce Me Mame Adama Gueye l’initiateur de ce projet qui était reçu ce vendredi 9 novembre par Me Madické Niang candidat à la candidature.

A l’en croire, tous les plénipotentiaires de l’opposition seront présents lors de cette rencontre pour se pencher sur les modalités de la mise en œuvre de ladite plateforme.

Revenant sur la revendication de l’opposition de disposer du fichier électoral, l’avocat et leader du mouvement Senegaal Bu Bess fait savoir qu’ils sont dans leur droit et ce, même en tenant compte de l’article 11 qui spécifie que les candidats pourront avoir le fichier 15 jours avant la tenue du scrutin.

«L’article 11 est effectivement une disposition spécifique concernant l’élection présidentielle. Mais il y a un article plus pertinent, c’est l’article 48 du Code électoral qui dit que La Cena ainsi que tous les partis légalement constitués auront un droit de regard sur le fichier électoral. C’est un droit permanent», affirme-t-il.

Ne s’en arrêtant pas en si bon chemin, Me Gueye demande à l’ensemble des partis politiques «de saisir officiellement le ministre de l’Intérieur sur le fondement de l’article 48, pour demander l’accès au fichier électoral et voir la réaction du ministre de l’Intérieur, et nous prendrons soin au moment opportun, quand on aura fini de mettre en place la plateforme, d’interpeller la Cena parce que l’accès au fichier électoral fait partie du processus électoral que la Cena est chargé de superviser».

Ousmane Demba Kane

Samedi 10 Novembre 2018 - 00:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter