Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La mouvance présidentielle valide les conclusions de l'audit du fichier électoral et égratigne l'opposition

La mouvance présidentielle a organisé un point de presse le samedi 8 mai 2021, au siège de l'APR. Les membres de la majorité présidentielle ont validé les conclusions de l'audit du fichier électoral et démonté les arguments de l'opposition.



La mission d'audit du fichier électoral 2021 a terminé ses travaux et a déposé auprès de la présidence du comité de suivi, le rapport final de l'audit, le mercredi 05 mai 2021. Auparavant un atelier de restitution d'un rapport provisoire, en deux séances, avait permis aux différentes parties prenantes au dialogue politique de donner leurs appréciations sur les conclusions du travail d'audit.
 
La coalition Benno Bokk Yakaar a rappelé que l'audit du fichier électoral et l'évaluation du processus électoral étaient une exigence de l'opposition pour sa participation à toute autre élection, lors d'un conférence de presse samedi. "Pendant tout le déroulement de l'audit, l'opposition a participé aux rencontres hebdomadaires tenues pour faire le point de la situation et a exprimé son opinion en faisant les suggestions qu'elle a jugées nécessaires pour la bonne tenue de l'audit", a dit la majorité présidentielle.   
 
"C'est pour là qu’aujourd’hui, grande est notre surprise lorsque l'opposition conteste les résultats de l'audit", a-t-elle ajouté.
 
Selon Cheikh Sarr, membre de la mouvance présidentielle, la conclusion des experts, auditeurs indépendants clôt le débat sur la fiabilité du fichier électoral pour quelques années au moins. Il est revenu sur les chiffres de l'audit. " Le fichier général des électeurs est de 6.683198 composé de 6.318367 électeurs issus de la refonte partielle de 2016/2017 et de 364.831 électeurs provenant de la révision exceptionnelle de 2018", a-t-il fait savoir.
 
« L’opposition est à la fois capricieuse et irresponsable »
 
Pour les membres de Benno Bokk Yakaar, l'inscription avec l'extrait de naissance et le certificat de résidence est conforme à la loi article L40. " Seulement 10,9% se sont inscrits avec ses documents, 86,4% se sont inscrits avec CNI", ont-ils soutenu.  Avant de rappeler que c'est une demande formulée par l'opposition lors d'une audience avec le Président de la République.
 
La mouvance présidentielle note que l'opposition confond inscription et production de cartes d'électeurs. " Du 25 février 2019 au 25 février 2021, 579.706 Carte Nationale d'Identité sans données électorales sont produites. Il s'agit de nouvelles CNI obtenues à partir des centres d'instruction des CNI. Pendant cette même période, 400.548 CNI avec données électorales sont produites", a assuré la majorité présidentielle.
 
Poursuivant, Cheikh Sarr et compagnie affirment qu'il n'y a pas eu de nouvelles inscriptions sur les listes électorales dans cette période. "S'il est vrai qu'il y a dans le fichier 241.199 électeurs soit 3,2% du fichier total sans empreintes digitales ou des empreintes non exploitables, la DAF a procédé à des contrôles sur les Numéros d'Identification National (NIN) pour assurer de l'unicité de l'électeur", ont-ils souligné
 Avant d'ajouter "qu'il n'y a pas de doublon dans le fichier, la vérification est pertinente. Il existe aussi une autre donnée biométrique, la photo qui respecte les normes de l'Organisation de l'Aviation Civile (OACI) ".
 
Sur le parrainage, la majorité présidentielle indique que l'auditeur ne remet pas en cause son intégration dans les conditions de validation des candidatures à l'élection présidentielle mais recommande de donner la possibilité aux candidats de recourir à un parrainage au choix, soit par X députés, par X conseillers municipaux, soit par les électeurs.
 
La mouvance présidentielle indique que l’opposition est à la fois capricieuse et irresponsable. « Elle n’est préoccupée que par ses intérêts partisans et non par ceux des populations », a tiré la majorité présidentielle.

Moussa Ndongo

Dimanche 9 Mai 2021 - 04:55


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter