PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Le FPDR écrit une lettre ouverte à Emmanuel Macron : "Nous savons M. le Président que vous êtes parfaitement au courant de..."

Le Front pour la défense de la République, par la plume de son coordonnateur Mamadou Diop "Decroix" a fait une lettre ouverte au Président français, en visite au Sénégal depuis vendredi soir. La mouvance a détaillé les craintes de l'opposition à l'approche de l'élection présidentielle 2019 et mis en garde Emmanuel Macron et tous les "pays amis" du Sénégal contre toute attitude spectatrice de la situation qui pourrait conduire le pays dans une instabilité. Voici l'intégralité de la lettre du FPDR signé par le député Mamadou Diop "Decroix"



Le FPDR écrit une lettre ouverte à Emmanuel Macron : "Nous savons M. le Président que vous êtes parfaitement au courant de..."
Excellence, Monsieur le Président de la République,
A la veille de votre arrivée à Dakar dans le cadre de la visite d’Etat que
vous effectuez en ce moment au Sénégal, l’Initiative pour des élections
démocratiques (IED)composée de 23 partis et organisations dont les
membres du FPDR, s’est exprimée sur les sombres perspectives qui
planent sur l’élection présidentielle de 2019 au Sénégal au vu du rapport
de la CENA (Commission électorale nationale autonome) chargée de
superviser le processus électoral et du refus manifeste de Macky SALL
de discuter avec l’Opposition. Nous avons été coauteurs d’un livre blanc
qui est revenu minutieusement sur les fraudes et autres actes qui ont
marqué la mascarade des élections législatives du 30 Juillet dernier ainsi
que l’instrumentalisation maintes fois répétée de la justice afin de
condamner et d’éliminer ses adversaires politiques lors de la prochaine
élection présidentielle.
L’analyse du rapport de la CENA, consacré aux conditions
catastrophiques dans lesquelles lesdites élections ont été organisées au
Sénégal, a conduit les leaders des partis de l’opposition à s’adresser,
par anticipation, aux partenaires du Sénégal, en ces termes : « Nous
mettons en garde les amis du gouvernement Sénégalais et appelons
l’attention de tous les pays qui contribuent d’une manière ou d’une autre
à la prise en charge de nos élections, ainsi que celle des observateurs
internationaux, sur la nécessité de ne pas attendre le jour du scrutin ou
au lendemain de celui-ci, pour regretter ou déplorer des phénomènes qui
se sont accumulés tout au long d’un processus électoral qui n’aura été ni
transparent, ni démocratique, ni sincère ».
Le Front patriotique pour la défense de la République (FPDR) qui se
reconnaît intégralement dans cette adresse veut que la tradition et la

culture d’élections honnêtes sans contestations sérieuses qui ont
marqué l’histoire récente du pays pendant un quart de siècle sous les
Présidents Diouf et Wade puissent rester pérennes.
Naturellement, notre peuple, qui est le principal concerné dans cette
affaire, mènera tous les combats nécessaires et consentira tous les
sacrifices qu’il faut pour que son choix, le moment venu, ne soit pas
confisqué par la force.
Nous savons bien, Monsieur le Président de la République, que vous
êtes parfaitement au courant de la situation de ce dossier électoral au
Sénégal mais nous préférons cette adresse directe qui nous est ainsi
imposée par les circonstances, et qui a pour objectif essentiel de
s’assurer que demain, si nos inquiétudes et nos craintes se vérifiaient, il
ne puisse pas être dit que nous n’avions pas saisi l’occasion de votre
visite pour les exprimer. Au demeurant, l’Union européenne et d’autres
missions diplomatiques accréditées à Dakar ont également reçu des
correspondances sur ce sujet qui retient assurément toute notre
attention.
Veuillez croire, Monsieur le Président de la République, à l’expression de
notre très haute considération.
 
Mamadou Diop ‘Decroix’
Député à l’Assemblée nationale
 

AYOBA FAYE

Samedi 3 Février 2018 - 10:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter