Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Port autonome de Dakar réalise un bénéfice de 9 milliards de F CFA, selon son directeur général



Le Directeur général du Port autonome de Dakar a rendu compte des résultats financiers du port, après un an et demi à ce poste. Aboubacar Sadikh Bèye a indiqué ce jeudi, face à la presse, que le port a fait des bénéfices avant impôt de 9 milliards de F CFA.
 
Selon lui, en 2018, le port a fait des résultats exceptionnels et historiques, grâce à l’expertise et à l’engagement des portuaires. « Aujourd’hui, nous avons le plaisir de rendre compte des résultats que le port n’a jamais atteint. Au sortir de l’exercice clos au 31 décembre 2018, le port a fait des bénéfices avant impôt de 9 milliards de F CFA et a payé en impôt 3 milliards au service du fisc. Ce qui veut dire en résultat net, le port se retrouve avec 10 325 000 000 de FCFA », soutient Aboubacar Sedikh Bèye.
 
Poursuivant ses propos, il précise : « Tous les emplois posés ici en décembre 2017 ont été maintenus. Tous les contrats ont été renouvelés. Malgré toutes les charges, nous avons pu améliorer le compte de trésorerie en négatif de 7,8 milliards de F CFA. Aujourd’hui, le port a une trésorerie de 7,4 milliards. Ce qui fait un record de 15 milliards. On n’a pu obtenir l’encours de la dette a été rapidement amélioré. De 45 milliards à 405 milliards aujourd’hui ».
 
Mieux, dit-il : « Nous avons sur le plan de la congestion fait des efforts. La décongestion du port de Dakar fait parti de nos priorités. En septembre, nous connaissons des piques de congestion qui faisait que les bateaux restés en rade des fois 5 à 10 jours voir 30 jours. Aujourd’hui, en moyenne les bateaux restent 3 à 4 jours. Il nous reste à travailler la congestion au niveau terrestre. Les entrés et sorties dans le port et avec la gestion des flux de camions nous sommes en train de faire beaucoup d’effort à ce niveau ».
 
Pour conclure, Aboubacar Sedikh Bèye ajoute : « Notre vision, c’est de faire du port de Dakar le moteur de l’émergence. Nous avons 1800 camions qui entrent dans le port tous les jours. Nous travaillons sur 7 projets fars à travers un plan de transformation qui comprend 45 projets. Nous allons signer un accord avec les jeunes sur l’informatique et qui vont faire de ce port, un outil économique au servir du plan Sénégal émergent. Et nous pensons que le port à tous les outils pour s’inscrire au programme du fas-track du président de la République ».


Jeudi 16 Mai 2019 - 23:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter