Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le "thiouray", le bon secret des femmes qui tue silencieusement

L’encens, appelé ‘’thiouray’’, au Sénégal fait des ravages. Ce bon secret des femmes tue silencieusement. En l’espace d’un mois, l’on dénombre huit (8) morts par asphyxie dont des couples et des enfants. Ce dernier dégât en date le 7 février. Un couple a été retrouvé mort dans un appartement sis au quartier Bata à Rufisque. Les résultats de l’autopsie ont révélé que la mort des deux amoureux est causée par une « intoxication au gaz carbonique ». Interrogées par PressAfrik, beaucoup de femmes ne s'intéressent surtout qu' à la bonne odeur de ce produit pour faire plaisir à leurs époux, sans pour au tant mesurer les dangers du gaz carbonique qui dégage du charbon non consumé. Face à ces multiples cas de mort, en cette période de froid, elles commencent à prendre des dispositifs pour éviter les dégâts que cette bonne odeur peut causer.



Le "thiouray", le bon secret des femmes qui tue silencieusement
« La bonne odeur fait vivre », a-t-on l’habitude d’entendre. L’encens appelé « thiouray » au Sénégal, de par sa vertu attrayante, laisse certains hommes ivres de bien-être. Les femmes se le sont approprié comme arme dangereusement agréable pour appâter leur époux et obtenir ce qu’elles veulent. « J’utilise le charbon et la plupart, je mets une marmite d’eau sur mon encensoir les nuits, pour qu’elle soit chaude quand je me réveille le matin, et qu’on puisse encore sentir la bonne odeur ». Selon le décompte fait par PressAfrik, 8 personnes ont perdu la vie en l’espace en un mois.

Assise dans sa maison familiale, la ménagère Fatou Mbaye Fall, à la vingtaine, ignore le gaz carbonique et ne voit aucun inconvénient à dormir avec son encensoir pour parfumer sa chambre : « moi, je suis mariée il y a presque 1 an. Je suis sénégalaise, donc le ‘’thiouray’’ est encré chez nous parce que y a un secret. Ça retient nos maris à nos côtés, surtout en cette période du froid (…). Je ne connais pas le gaz qu’on parle, mais je ne pense pas que parfumer sa chambre avec de l’encens ne puisse tuer ».

A la question de savoir quel combustible utilise-t-elle dans l’encens, Madame Fall répond : « J’utilise le charbon et la plupart, je mets une marmite d’eau sur mon encensoir les nuits, pour qu’elle soit chaude quand je me réveille le matin, et qu’on puisse encore sentir la bonne odeur ».
 
Chaque femme a son mode d’emploi du « thiouray »

L’utilisation du ‘’thiouray’’ sur du charbon est très fréquente chez les femmes sénégalaises. A Dakar ou ailleurs, les femmes recherchent partout de l’encens aussi bon, qui soit et le plus sophistiqué. Les modes d’emploi diffèrent selon les utilisatrices.

Gérante d’un atelier de couture et mariée, il y a 7 ans, Khady Dia explique sa méthode utilisée pour sentir une odeur bonbonne dans sa chambre conjugale : « Personnellement, je fais toujours attention aux charbons avant de les mettre dans mon encensoir. Je veille toujours à ce que le charbon soit entièrement consumé pour éviter le gaz carbonique. Après la mort par asphyxie d’un couple à Pikine, j’ai encore plus peur. Par ailleurs, j’ai décidé de ne plus dormir avec mon encensoir dans la chambre ».

En effet, nombreuses sont les femmes usent beaucoup de produits explosifs mélangés à l’encens pour  beaucoup plus de senteurs. Ce qui est plus dangereux, selon la gérante de ‘’Lamine Design’’ : « Nous, femmes sénégalaises, sommes ‘’jongué’. Mais il faut bien tenir en compte notre santé et celle de notre famille. Même les « thiouray » que nous utilisons on les mélange avec toutes sortes de parfums et des autres produits, ce qui pourrait nous donner des problèmes pulmonaires ou même des cancers. Certes, c’est bien de parfumer notre maison, mais quand ça devient nuisible, il faut l’arrêter ».

L’encens, l’odeur douce qui attire les hommes et utilisé en générale par les femmes mariés, crée certes une atmosphère paisible et le bonheur dans la vie conjugale d’après des femmes mariées. Par conséquent, la fumée du produit est nocive dans la vie sanitaire du couple qui la plupart ignore ses méfaits. Trouvée dans son lieu de travail, Maty Diallo, mariée et journaliste de profession fait savoir que « nos ancêtres nous ont légué de nombreuses traditions qui ne sont sans nul doute source d'hospitalité et de vivre-ensemble. Cependant, ces héritages doivent être remis à jour pour être en parfaite commodité avec le monde moderne. La femme sénégalaise doit être consciente des dangers de la fumée du fameux ‘’thiouray’’, qui, véritablement, sème l'ambiance et la joie de vivre dans la chambre».

L’utilisation de l’encens est presque indispensable, en à croire les femmes voluptueuses. Si certaines femmes se préoccupent de la senteur agréable de la chambre conjugale de par la fumée dégagée par l’encens, d’autres utilisent des astuces pour mieux se procurer la joie en usant des encensoirs électriques au risque de s’exposer au gaz carbonique. Nombreuses d’entre elles partagent une méthode qu’elles prouvent être la meilleure pour un bien-être aussi social que sanitaire.
« moi je fais attention »

« Je suis consciente des conséquences que peuvent engendrer l'encens. En tant qu'asthmatique, j'ai été toujours prudente. Comme toute femme mariée, j'ai des astuces, mais je veille à ne pas me faire mal ainsi que mon mari. Par exemple, tout d'abord, je laisse le charbon totalement consumer pour éliminer tout le gaz carbonique, une fois que je mets ça dans l'encensoir, je le couvre tout d'abord avec la cendre, puis je mets une cuillère pendant 4 à 5 minutes, et après, mettre un peu de thiouray. Je  précise que tout cela, je le fais au moment où mon mari et moi se trouvons au salon », a fait savoir Mada Ndiaye, adepte du ‘’thiouray’’ qui s’active dans la lingerie et des astuces pour femmes.

Selon un pneumologue, l’une des principales causes des décès est le monoxyde de carbone. Ce gaz toxique ne se voit pas et ne se sent pas. Il n'irrite pas les yeux ni les voies respiratoires. Quand une personne respire du monoxyde de carbone, le gaz entre dans son sang et y prend la place de l'oxygène. Il conseille aux femmes sénégalaises, « d’éteindre toutes combustions avant de dormir, d’aérer également la chambre et ce, même s’il fait froid et ne jamais dormir alors qu’il y a quelque chose qui se consume dans la maison ».

Adja Loly Diallo (stagiaire)

Mardi 2 Mars 2021 - 15:36


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter