Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus « est un poison qui a causé la mort… »



Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus, lancé mercredi dernier au Sénégal, par le chef de l’Etat Macky Sall, « est un poison qui a causé la mort de filles aux Usa, en Europe, une semaine après la vaccination », a révélé le cancérologue français, Henri Joyeux.
 
Dans une lettre ouverte, le chirurgien cancérologue est largement revenu sur les dangers du sérum administré aux jeunes filles dès l’âge de 9 ans, en expliquant comment ce vaccin, qui est un très bon business pour les laboratoires Merk aux Usa et Sanofi Paster en Europe, peut être « un réel danger » pour les filles.
 
Selon Dr Joyeux, le vaccin contient 225μg d’aluminium la présence de cet métal n’est pas sans conséquence sur les jeune filles vaccinées. Il a précisé que cette information n’est contestée que par les médecins et autres acteurs qui collaborent avec le laboratoire.
 
« Dès février 2007, la télévision américaine annonçait par des interviews de graves complications et présentait des victimes ainsi que des photos de jeunes femmes décédées », a-t-il laissé entendre.
 
Poursuivant, Dr Henri Joyeux a révélé que « l’Agence européenne du médicament publiait le 24 janvier 2008, le décès de femmes préalablement vaccinées par le Gardasiln et deux rapports concernent la mort subite et inexpliquée de deux jeunes femmes en Allemagne et en Autriche.
 
Parmi les manifestations pouvant aboutir à la mort, on trouve « des névralgies, gastro-entérites, inflammations du pelvis, crise d’asthme, attaques cardiaques, syndrome paralytique temporaire, spasmes des bronches, arthrite et fausses couches… », fait-il savoir.

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 9 Novembre 2018 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter