Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les banques centrales de France et de Suisse lancent Jura, un projet expérimental de monnaie numérique

​Malgré la répression lancée par plusieurs Etats contre les cryptomonnaies, ces instruments financiers s’imposent dans la finance mondiale. Conscientes de cette situation, les banques centrales entrent dans la danse avec la création de leurs propres monnaies numériques.



Les banques centrales de France et de Suisse lancent Jura, un projet expérimental de monnaie numérique
La Banque de France, la Banque nationale suisse et le pôle d’innovation de la Banque des règlements internationaux (BRI) ont entamé une collaboration sur la création et l’utilisation d’une monnaie numérique de banque centrale (MNBC) destinée à faciliter le règlement des paiements transfrontaliers. Dénommée « projet Jura », cette initiative associe également plusieurs banques commerciales à savoir les géants Credit Suisse, Natixis, UBS, mais aussi des acteurs de la blockchain comme R3 et le suisse Six Digital Exchange.

Selon les détails dévoilés la semaine dernière, le projet Jura est pensé comme une initiative expérimentale réservée uniquement aux intermédiaires financiers et ne sera donc pas accessible au grand public. La MNBC « de gros » sera déclinée en une version française en Euro et une helvétique en franc suisse, et les transactions se feront entre banques domiciliées en Suisse et en France.

« Considérant l’amélioration des paiements transfrontières comme une priorité, le G20 a défini une feuille de route sur plusieurs années en vue de coordonner les efforts en la matière. Le présent projet y contribue en explorant dans quelle mesure des MNBC de gros pourraient augmenter la vitesse, l’efficacité et la transparence des cas d’utilisation transfrontière », explique Benoît Cœuré, responsable du pôle innovation de la BRI.

Notons que les deux banques centrales insistent sur le caractère expérimental du projet Jura, afin sans doute de calmer l’enthousiasme des observateurs sur une possible MNBC destinée à un usage collectif. Néanmoins, si le projet rencontre du succès et une forte adhésion, il pourrait bien amener les deux institutions à explorer plus sérieusement la piste d’une monnaie numérique, comme plusieurs de leurs homologues dans le monde.

Pour rappel, en marge des critiques visant les cryptomonnaies, plusieurs banques centrales en Chine, au Royaume-Uni et plus récemment au Ghana, ont lancé leurs projets de création de monnaies numériques.

Agence Ecofin

AYOBA FAYE

Mardi 15 Juin 2021 - 11:59


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter