Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les minutes de l’audition du chroniqueur judiciaire Pape Ndiaye

​L’affaire Pape Ndiaye suit son cours. Détenu depuis le lundi 10 mai pour escroquerie présumée, Pape Ndiaye doit être déféré aujourd’hui au parquet, déclare le journal Libération. Interrogé sur la conversation WhatsApp qu’il a eu avec sa plaignante, Ndèye Awa, le chroniqueur conteste les faits et s’en tient à sa déclaration.



Depuis lundi, si le chroniqueur judiciaire du groupe Walfadjiri a été placé en garde à vue après un premier interrogatoire à la Sureté Urbaine de Dakar, c’est à cause de deux plaintes déposées contre lui. Les plaignants sont Ndèye Awa Ndir et Mouhamadou Lamine Mbengue.

Selon le journal Libération, Ndèye Awa cherchait à faire libérer son patron, propriétaire de l’entreprise ¨Sèye Ordis¨, écroué par le juge du deuxième cabinet du tribunal hors classe de Dakar pour recel.

Concernant Mouhamadou Lamine, il était préoccupé par le sort d’un parent placé sous mandat de dépôt à Kaolack pour trafic de chanvre. « C’est lui-même depuis la prison qui m’a demandé de voir Pape Ndiaye, qui pouvait intervenir », a-t-il déclaré dans sa déposition, précisant avoir remis 1 million de Fcfa à l’accusé.

Ndèye Awa quant à elle, reconnait avoir été mis en rapport avec le chroniqueur, à travers une connaissance qui est aussi agent de Walf. Cette connaissance, interrogée en tant que témoin qui n’est pas mêlé à cette affaire comme l’insinuent certains, a confirmé les propos de Ndèye Awa tout en précisant qu’elle cherchait quelqu’un pour plaider en faveur de son patron.

Suite à cette recommandation, le témoin dit avoir pensé à son collègue Pape Ndiaye, en référence à sa connaissance du milieu judiciaire. Pape Ndiaye et ledit agent ont par ailleurs été confronté hier, 11 mai.

En dehors des décharges judicaires, il y a bien eu un échange entre le célèbre chroniqueur Pape Ndiaye et la plaignante Ndèye Awa,  souligne la même source.

Constaté par l’huissier Weyndé Dieng, le 6 mai dernier, celui-ci décide de durcir l’affaire.
« Ware gua lidieuti sama dossier » écrit Ndèye Awa. « Inchallah Ndeya, yangui si biir », répond Pape Ndiaye. « Mame kagne deloma khaliss bi rek wakh », dit Awa. Pape Ndiaye répond : « Tu veux qu’on annule toute la procédure en cours et je réclame l’argent aux gars pour restitution ? ». La plaignante, répond : « Il y a quelle procédure en cours, le délai c’était 2 semaines, max 1 mois, maintenant on est à 4 mois ? ».

Interpellé sur ce dialogue, Pape Ndiaye ne conteste pas son authenticité. Il soutien être au courant de l’emprisonnement du patron de Awa. Il déclare ensuite : « Notre discussion WhatsApp n’a rien à avoir avec ses accusations. J’ai oublié l’affaire d’argent que je traitais avec elle »

Après persistances des enquêteurs par rapport à son échange avec la plaignante, Pape Ndiaye a soutenu « je m’en tiens à ma précédente déclaration ».
Selon le journal Libération, l’enquête a été bouclée, Pape Ndiaye sera déféré au parquet ce mercredi 12 mai 2021.

​​​​​​​​Gina Léguiéné-Mombo (Stagiaire)

Mercredi 12 Mai 2021 - 12:32


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter