Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les nouvelles sanctions de l'UE contre la Russie entrent en vigueur

De nouvelles sanctions de l’Union européenne contre Moscou, conséquence du conflit en cours dans l’est de l’Ukraine, sont appliquées à partir de vendredi. L’un des objectifs est de limiter le financement de l’économie russe.



© Philippe Desmazes, AFP | Des blindés de l'armée ukrainienne près de Marioupol, le 5 septembre.
© Philippe Desmazes, AFP | Des blindés de l'armée ukrainienne près de Marioupol, le 5 septembre.

Les nouvelles sanctions européennes  contre Moscou, qui visent notamment à limiter le financement de l'économie russe, sont entrées en vigueur vendredi 12 septembre avec leur publication au Journal officiel de l'Union européenne (UE). Elles prévoient en outre des mesures ciblées contre 24 personnalités russes et ukrainiennes accusées d'êtres impliquées dans le conflit en Ukraine.

Ces mesures ciblées bloquent le financement de la dette de trois compagnies pétrolières, Rosneft, Transneft et la branche pétrolière de Gazprom, Gazprom Neft, ainsi que trois du secteur de la défense, OPK Oboronprom, United Aircraft Corporation et Uralvagonzavod. L'UE a aussi ajouté une liste de "neuf sociétés mixtes du secteur de la défense" aux entreprises déjà visées par une interdiction d'exportation de biens à double usage civil et militaire.

Parmi les 24 personnes russes et ukrainiennes visées par un gel des avoirs et une interdiction de voyager dans l'UE, figurent Sergueï Chemezov, présenté comme un proche du président Vladimir Poutine, Youri Vorobiov, vice-président de la Russie, et plusieurs vice-présidents de la Douma : Vladimir Vasiliev, Ivan Melnikov et Igor Lebedev.

Le rouble en chute libre

La monnaie russe est par ailleurs tombée vendredi 12 septembre à un nouveau record de faiblesse face au dollar, plombée par le renforcement des sanctions européennes et américaines, qui visent notamment le secteur pétrolier.

Or les hydrocarbures représentent les deux tiers des exportations de la Russie et la majorité de ses rentrées budgétaires : le secteur est donc vital pour une économie russe au bord de la récession.

Pour la seconde journée consécutive, le rouble a battu un record de baisse. Le dollar est monté dès l'ouverture des échanges de la Bourse de Moscou au-dessus de son précédent record de jeudi et a atteint peu après 37,72 roubles, du jamais vu.

Face à la monnaie européenne, le rouble baissait aussi à 48,8 roubles vendredi matin mais restait au-dessus de ses plus bas niveaux du printemps. La chute de la monnaie russe s’explique par le renforcement des sanctions occidentales, mais aussi par la baisse des cours du pétrole, au plus bas à Londres depuis avril 2013. Elle risque de renforcer encore l'inflation déjà à plus de 7% en Russie actuellement.


France 24

Vendredi 12 Septembre 2014 - 14:14