Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les précisions de Khalifa Sall : « L’information judiciaire n’est pas encore clôturée et … »



Les précisions de Khalifa Sall : « L’information judiciaire n’est pas encore clôturée et … »
 « Monsieur Khalifa Ababacar SALL, député et maire de la Ville de Dakar, dément catégoriquement les propos qui lui sont attribués dans le journal « LE TEMOIN » du vendredi 03 novembre 2017 repris par certains sites en ligne selon lesquels : « je sais que je serai lourdement condamné » », indique Moussa TAYE.
Via son Conseiller politique, le maire de la Ville de Dakar rappelle « le caractère politique des poursuites pénales engagées par le Président de la République Macky SALL et son régime pour empêcher et invalider sa candidature à la prochaine élection présidentielle de 2019. Cependant, ses avocats utiliseront tous les instruments juridiques nationaux et internationaux que la Constitution donne à Monsieur Khalifa Ababacar SALL pour la garantie et le respect de ses droits, notamment son immunité parlementaire, ses droits à la défense et son droit à un procès équitable ».
Selon lui, « cette parution dans le journal « LE TEMOIN » fait suite à une déclaration inadmissible dans un système judiciaire indépendant de Monsieur le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice sur la tenue d’un procès organisé par l’Etat du Sénégal pour juger Monsieur Khalifa Ababacar SALL. Elle intervient le jour où le journal « LIBERATION », en violation manifeste du secret de l’instruction, a publié le réquisitoire du Procureur de la République ».
« Monsieur Khalifa Ababacar SALL précise que l’information judiciaire n’est pas encore clôturée et qu’aucune autorité politique ou judiciaire ne saurait annoncer la tenue d’un procès alors que le juge d’instruction n’a pas encore décidé ni d’un renvoi, ni d’un non lieu. Monsieur Khalifa Ababacar SALL, qui rappelle qu’il est en détention arbitraire en violation de son immunité parlementaire, observe avec attention la situation actuelle et communiquera, le moment venu, par les canaux appropriés », lit-on dans le communiqué parvenu à PressAfrik.com. 


Vendredi 3 Novembre 2017 - 19:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter