Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



« Les textes protègent Sandaga et interdisent de raser le bâtiment originel » (Docteur Adama Aly Pam)



« Les textes protègent Sandaga et interdisent de raser le bâtiment originel » (Docteur Adama Aly Pam)
e docteur Adama Aly Pam, historien, archiviste, et ancien président de l'Association sénégalaise de bibliothécaires, a révélé que les textes protègent le marché Sandaga et interdisent de raser le bâtiment originel, dans une interview avec L'Observateur.

"Oui, les textes protègent Sandaga et interdisent de raser le bâtiment originel. La loi n°71-12 du 25 janvier 1971 fixant le régime des monuments historiques et celui celui des fouilles et découvertes, interdits même aux propriétaires privés des biens inscrits sur la liste d'entreprendre des travaux autres que d'entretien normal et d'exploitation courante", a dit Dr Pam.

Selon lui, l'autorité administrative a le pouvoir de s'opposer aux travaux de morcellement et de dépeçage des monuments. L'article 28 de la loi sur les monuments historiques a institué une commission supérieure de ces derniers. Cette commission sera consultée, pour avis, sur toute opération tendant à détruire, déplacer, restaurer ou modifier de quelque façon que ce soit, les monuments proposés pour le classement. 

"Il y a donc autant de dispositifs légaux et réglementaires qui garantissent la préservation. Il faut toutefois ajouter que sous nos cieux, il y a souvent un fossé entre la loi et la réalité", a-t-il conclu.

Salif SAKHANOKHO

Mardi 7 Juillet 2020 - 10:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter