Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Libération de condamnés à perpétuité réclamée en RDC



Libération de condamnés à perpétuité réclamée en RDC
Sur les 64 personnes condamnées dans cette affaire, plus de la moitié purge une peine d'emprisonnement à perpétuité. Au moins 10 d'entre elles sont mortes en détention, selon des sources carcérales. Certains se sont évadés, une vingtaine sont encore en prison.

Trésor Lunga était encore trop jeune au moment de l'arrestation de son oncle. 19 ans après, son visage barbu et fermé ne cache pas sa tristesse quand il évoque les conséquences des années de  prison de son oncle sur sa famille.

« Ça fait mal ! Pendant 19 ans, les gens sont enfermés. Ils ont laissé leurs enfants à quel âge ? Ils ne travaillent pas entre les 4 murs. Ça fait mal. Je ne sais pas comment expliquer tout ça. Même d'autres personnes qui n'ont pas de nerfs solides peuvent craquer et mourir comme ça. »

Tshisekedi s'est-il attaqué aux six problèmes clés de la RDC?

L'ICG met en garde contre une guerre par procuration dans l'est de la RDC

Grace Tshiunza est l'avocat qui a accompagné les familles des victimes chez le procureur General de la république. Il a remis à ce dernier les demandes des familles sous forme d'un mémorandum. Pour Me Tshiunza , cette démarche est un test pour la justice congolaise.

« Nous saurons que nous avons réellement une justice indépendante lorsque les cas pareils vont être examinés et les victimes libérées. »

En 2013, la commission Africaine des droits de l'homme et des peuples avait jugé le verdict injuste et avait recommandé leur libération.

Selon le correspondant de BBC Afrique, le procureur Jean Paul Monkole qui n'a pas souhaité s'exprimer a néanmoins proposé de recontacter ultérieurement les familles des détenus afin d'apporter une possible suite à leur demande de libération.

 Laurent-Désiré Kabila a été tué en 2001, dans son bureau par l'un de ses gardes du corps, quatre ans après avoir chassé du pouvoir avec sa rébellion, le président Mobutu Sese Seko.

BBC

Vendredi 6 Mars 2020 - 09:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter