Libye : le cerveau de l’attaque contre l’ambassade US jugé

Le procès de Ahmed Abou Khattala, un Libyen, accusé d'avoir dirigé l'attaque contre l'ambassade américaine à Benghazi en 2012, s'ouvre lundi à Washington.Le procès de Ahmed Abou Khattala, un Libyen, accusé d'avoir dirigé l'attaque contre l'ambassade américaine à Benghazi en 2012, s'ouvre lundi à Washington.



Ahmed Abou Khattala, comparait pour meurtre et soutien au terrorisme devant un tribunal fédéral de la capitale américaine.

Capturé en 2013 par un commando et acheminé par bateau aux Etats-Unis, il était à la tête de la milice islamiste Ansar al-Charia qui a mené la double attaque meurtrière contre le complexe diplomatique américain de Benghazi, dans l'est de la Libye.

Ahmed Abou Khattala dirigeait un groupe d'une vingtaine d'hommes armés qui ont attaqué dans la soirée du 11 septembre 2012, le complexe diplomatique et tué l'ambassadeur américain, Chris Stevens et Sean Smith, un employé.

Le même soir, deux agents de la CIA, Glen Doherty et Tyrone Woods, venus aider les cinq agents de sécurité diplomatique américains ont été tués lors de l'attaque au mortier de leur annexe.

Il s'agissait d'une des pires attaques depuis 1979 à l'étranger d'une ambassade américaine.

Très rapidement, elle avait pris un tour politique, les Républicains ayant accusé la secrétaire d'Etat de l'époque, la candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton, d'en être responsable.


BBC Afrique

Dimanche 1 Octobre 2017 - 13:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter