Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Limogé de son poste à la présidence, Elhadji Kassé revient sur les faits



Limogé de son poste à la présidence, Elhadji Kassé revient sur les faits
Limogé de son poste de ministre conseiller, chargé de communication de la présidence de la République du Sénégal, suite à sa sortie sur TV5 monde, sur l’affaire Pétrotim dans laquelle le jeune frère du chef de l’Etat, Aliou Sall est accusé de corruption, Elhadji Kassé  est revenu sur les faits dans un entretien avec elgas.fr

« Je n’ai jamais quitté mes fonctions de Conseiller. J’ai quitté la communication pour m’occuper désormais du conseil en arts et culture. J’avais d’ailleurs confié à des amis, après la victoire du Président Macky Sall à la dernière élection de février 2019, que j’allais formuler la demande de basculer vers la culture et les arts pour me permettre de reprendre mes activités intellectuelles, littéraires et artistiques », a fait savoir M. Kassé. 

« La polémique qui a suivi mon entretien sur TV5 a accéléré cette « migration choisie. Mais une page est ouverte depuis (…) La nouvelle page, je la remplis avec le Président Macky Sall. Oui, je garde une affection particulière pour lui parce que c’est un homme très engagé pour son pays et son peuple. Nous sommes en démocratie et il est normal que certains s’opposent à lui. Moi, je suis très engagé à ses côtés, j’ai effectué des dizaines de voyages avec lui à travers le monde, je l’ai vu dans des réunions restreintes ou élargies, je l’ai écouté régulièrement et entendu », a-t-il ajouté. 

Selon l’ex-ministre conseiller, chargé de communication de la présidence, cette proximité lui permet de savoir la passion à la folie du président Sall pour le Sénégal et sa souveraineté, pour le bien-être des populations. « Je sais que c’est un homme très honnête, sincère dans ses discours et ses actes. Il est humble et respectueux. Il accepte que nous, ses conseillers, lui disions librement ce que nous pensons ». 

Le diplômé en philosophie n’a pas manqué d’évoquer un auteur de cette discipline pour appuyer son argument. « C’est Spinoza qui dit que seuls les hommes libres sont reconnaissants les uns envers les autres. Moi, je suis un homme libre, je me suis engagé auprès du Président depuis 2008 sans contrepartie. Je ne cherche aucun privilège autre que ce que me procure mon statut de citoyen. C’est donc librement que je suis aux côtés du Président Macky Sall sous l’impulsion de qui nous sommes en train de faire des choses importantes pour notre pays ».

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 8 Novembre 2019 - 08:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter