Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Litige foncier à Ndingler : « la responsabilité du maire et ses conseillers municipaux est engagée (Abdoulaye Makhtar Diop)



Litige foncier à Ndingler : « la responsabilité du maire et ses conseillers municipaux est engagée (Abdoulaye Makhtar Diop)
Le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop s’est prononcé dimanche à la RFM, sur le litige foncier à  Ndingler où 300 hectares ont été octroyés au directeur du groupe Sedima, Babacar Ngom. Il estime que la responsabilité du maire et de ses conseillers municipaux est engagée, appelant à laisser Macky Sall tranquille.

« La responsabilité du maire et de ses conseillers municipaux est engagée. Il faut laisser le président Macky Sall tranquille. Comment peut-on comprendre qu’un maire élu par ses populations puisse donner 300 hectares à quelqu’un ? Ce n’est pas normal. Si Babacar Ngom dit donner moi ses 300 hectares pour une exploitation agricole, un bail suffisait s’il a des moyens pour financer son entreprise», a-t-il dit.

« C’est ça qui engage la responsabilité des communes. S’il n’y avait cette responsabilité, le président n’aurait pas signé le décret », a-t-il poursuivi. Selon lui, pour la sécurisation de la terre et tenir au collet l’investisseur, le bail est la meilleure formule. Car s’il ne réalise pas le projet, il y a la possibilité de retirer le bail.

En conférence de presse, ce samedi, le Comité de Suivi Foncier et d’Assistance aux populations de Ndingler (CSFAP-Ndingler) a tenu à démentir toutes velléités entre la population de Djilah (un hameau situé dans la commune de Sindia) et celles, de Ndingler (village situé dans la commune de Ndiaganiao).

En à croire le président Dr. Rabane Faye Il y a "une volonté d'opposer la population de Ndingler à celle de Djilah pour Babacar Ngom de légitimer son acte. Contrairement à ceux que certains avancent, les objectifs sont les mêmes parce que les deux villages sont des parents. Aucune velléité ou sorte d'opposition n'est né entre les deux villages. Et aucun compromis n'existe entre Djilah et Babacar Ngom", a-t-il rassuré. 
 

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 5 Juillet 2020 - 13:59