Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Lutte contre l’immigration irrégulière: l’Italie investit près de deux milliards F cfa



Dans le cadre de la lutte contre l’immigration irrégulière, l’Italie, en partenariat avec l'Organisation Internationale des Migrants (OIM), a investi près de deux milliards F cfa dans six pays africains, a annoncé vendredi son ambassadeur, Francesco Paolo Venier, lors d’une conférence de presse à Dakar.

Ce projet financé à hauteur de plus « d'un milliard 300 millions Fcfa »  par le gouvernement italien et exécuté par l'OIM, concerne six pays d'Afrique à savoir « le Sénégal, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire la Guinée conakry, le Nigeria et le Soudan », a indiqué M. Venier. 

La campagne qui a commencé au Sénégal le 1er octobre dernier a sillonné 40 villes et villages, à travers une caravane conduite par le groupe cinématographique italien CinémAréna. Lors des passages de la caravane, les populations ont eu droit à des projections de films et séances de discussion. 

M. Francesco Paolo Venier a souligné que le but cette campagne était non seulement de divertir les populations, mais aussi de permettre les discutions pour sensibiliser sur les dangers liés à l'immigration clandestine".

Hugues Diaz, directeur général de la Cinématographie Sénégalaise quant a lui, salué l'initiative. Selon Diaz, le cinéma est un excellent moyen de communication donc "la culture doit être au centre de cette sensibilisation, même s'il est vrai que l'effet ne sera pas immédiat", a-t-il noté.

Selon le directeur général de l'OIM pour l'Afrique de l'Ouest Richard Danziger, le choix des six pays d'Afrique de l'ouest déjà cités n'est pas anodin. "C'est par rapport à des données concrètes de l'OIM sur les pays qui envoient plus d'immigrants en Europe" a-t-il indiqué.

Enfin, les acteurs ont réitéré leur engagement pour la réduction de l'immigration clandestine qui est « plus une perte qu'un gain » pour les pays concernés .
 

Moussa B Sidibé (stagiaire)

Vendredi 9 Novembre 2018 - 14:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter