Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mali: Un Casque bleu décédé suite à une attaque à l’engin explosif improvisé



Mali: Un Casque bleu décédé suite à une attaque à l’engin explosif improvisé
Le Représentant spécial du Secrétaire-général et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, condamne fermement l’attaque lâche perpétrée contre un convoi de la MINUSMA qui a causé la mort d’un Casque bleu suite à l'explosion d'une mine ou d'un engin explosif (IED), sur l’axe Douentza-Boni ce matin.

Un bilan provisoire indique que quatre autres soldats de la paix ont également été blessés. Une Force de réaction rapide a immédiatement été déployée.

« Cette attaque montre un fois de plus que l’action de la MINUSMA met en déroute les terroristes qui cherchent à tout prix à faire dérailler le processus de paix au Mali. La MINUSMA reste plus que jamais déterminée, aux côtés de ses partenaires nationaux, régionaux et internationaux à accompagner le peuple Malien dans son chemin vers la paix », a déclaré M. Annadif, rappelant que la MINUSMA a considérablement renforcé ses opérations dans la région Centre du Mali en appui aux forces de défense et de sécurité malienne.

« Les Casques bleus ont réagi de manière proactive et robuste ce qui a permis de neutraliser et de détenir des assaillants », a constaté le Commandant de la Force, Dennis Gyllensporre.

La MINUSMA rend hommage au soldat mort au service de la paix au Mali, et présente ses condoléances à sa famille endeuillée. Il souhaite également un prompt et complet rétablissement aux blessés.

M. Annadif a rappelé que les attaques dirigées contre les Casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre selon le droit international.  « Ces criminels, qui se tapissent dans l’ombre pour accomplir leur crime, devront répondre de leur actes », a-t-il ajouté.

Enfin, il a exprimé ses condoléances au Gouvernement du Mali dont les Forces armées (FAMas) ont récemment subi des attaques similaires.

Salif SAKHANOKHO

Samedi 20 Avril 2019 - 18:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter