Mali: le BIPREM à l’assaut des organismes privés et publics du Canada pour le financement des fontaines d’eau potable

Conformément à ses statuts, le BIPREM entend réunifier le pays par la réinstauration pacifique de la justice sociale, par la promotion de la démocratie et par l’amélioration des conditions de vie des populations maliennes les plus démunies. C’est dans ce cadre qu’il a initié un projet de réalisation de 52 fontaines d’eau pour le Mali au profit des populations les plus démunies. Association à but non lucratif regroupant des hommes et femmes de media, son président, Lacine Diawara séjourne depuis quelques mois au Canada en vue de lever des fonds auprès d’institutions publiques et privées pour financer son projet.



Mali: le BIPREM à l’assaut des organismes privés et publics du Canada pour le financement des fontaines d’eau potable
Lacine Diawara, un militant actif dans le milieu associatif, se bat pour réaliser un tel projet.  Il a sollicité et obtenu le soutien d’un député canadien, en l’occurrence Pablo Rodriguez qui, dans une lettre récente, « invite les organismes publics et privés, ainsi que la population dans son ensemble, à contribuer, chacun à leur façon à la réalisation de ce projet.

Les sœurs missionnaires Notre damesay d’Afrique ont également entendu le cri de cœur du BIPREM et saluent au passage les qualités sociales de son premier responsable. Sœur Pierrette Pelletier qui a vécu plus de trente ans au Mali et qui connait bien les réalités du pays, invite cordialement ses compatriotes canadiens à soutenir par tous les moyens possibles ce projet de forages pour des fontaines d’eau potable du BIPREM, dans l’espoir de permettre aux populations démunies d’accéder à l’eau potable, source de vie.
 

Maliactu.net

Jeudi 27 Octobre 2016 - 13:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter