Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Manifestations meurtrières au Sénégal: Boun Abdallah Dionne ignore Sonko et évoque le problème d'employabilité comme source de crise



L'ancien premier ministre sénégalais Mouhamed Boun Abdalah Dionne a réagi aux manifestations meurtrières nées de l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko pour « trouble à l’ordre public et participation une manifestation non autorisée ». Dans sa lecture des faits, l'ancien secrétaire général de la présidence a royalement ignoré Ousmane Sonko. Selon lui, l’origine de ces heurts s’explique par la crise sanitaire et économique qui a frappé plusieurs pays du monde et non l’affaire Sonko. Soulignant par ailleurs que « l'élément déclencheur de la crise n'est autre que le problème d'employabilité dont fait face les jeunes.»

​« Le fond du problème, c’est le problème démographique et le manque d'emploi. Macky écoute et entend son peuple c’est pourquoi il a apporté une solution à la crise. On a vu des enfants de moins de 15 ans descendre dans la rue. Ils ne sont pas des électeurs dans l’immédiat. Et l’élection présidentielle n’est pas d’actualité, c’est dans trois ans », a-t-il soutenu dans un entretien accordé à nos confrères de la Rfm.

L’ancien secrétaire général de la présidence persiste dans son argumentaire pour dire que le « problème des jeunes c’est l’employabilité,  l’entreprenariat, engagement citoyenne. La crise est socio-économique ».

Comment le pays en est arrivé là ? Selon l’ancien premier ministre c’est parce que la covid_19 est passée par là. « Il  (Macky Sall) n’a pas pu réaliser comme il le voulait son deuxième mandat. C’est parce que la Covid_19 a frappé le Sénégal. 1000 milliards ont été dégagés avec le plan de riposte. Et le deuxième mandat, c’était pour la transformation sociale. Chaque département, un centre de formation professionnelle pour un coût d’un milliard deux cent mille Franc Cfa. Alors le président a compris que les revendications sont socio-économiques. Le président a écouté et compris les jeunes», se justifie t-il.
 
interpelé sur le message des jeunes lors des manifestations notamment la « libération de Sonko » et la « démission de Macky Sall ». Mouhamed Boun Abdalah Dionne réplique en ces termes :  « Je ne suis pas d’accord de ce discours parce que toutes les instituions marchent. Il y a une Indépendance de la Justice. Dans ce ce pays, il y a pas de délit d’opinion. La population s’exprime. J’appelle Macky à l’apaisement. J’appelle Macky à pardonner. En 2035 on ne sera pas là. Et c’est ce que le Président a compris. Senghor est passé par là, Abdou Diouf est passé là. Je n’ai qu’un passeport Sénégalais, si le pays part en fumée. C’est dans la crise qu’on sait qui est son peuple également de son dirigeant. Il  faut savoir que le monde est dans une crise sanitaire économique mondiale. Quant Macky est venu pouvoir d’énormes chantiers l’attendait, il a fait un rattrapage. Avec son plan émergent, la couverture maladie universelle, le Pudc entre autres. »

 

Fana CiSSE

Mercredi 10 Mars 2021 - 17:35


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter