Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mbour: le commissaire accorde son pardon aux pêcheurs



Mbour: le commissaire accorde son pardon aux pêcheurs
Le commissaire de la police de Mbour a accordé son pardon aux pêcheurs de la localité suite aux violents heurts sur le quai de pêche qui ont occasionné des blessés du côté des forces de l’ordre. Malheureusement, ce vent de paix ne va pas arrêter le procureur qui a déjà enclenché une procédure contre les 11 pêcheurs arrêtés et placés sous mandat de dépôt. D'ailleurs, ces derniers seront auditionnés ce mardi. 

Au commissariat de Mbour où ils se sont rendus pour présenter leurs excuses, les pêcheurs ont fait savoir qu'ils sont de bonnes personnes et n'ont pas le temps pour des violences. "Nous sommes des travailleurs et n'avons pas le temps pour des violences. Nous savons que vous êtes là pour la sécurité de la Nation. Et si ce n'était pas vous, personne n'allait dormir tranquille sur ses deux lauriers", ont-il déclaré demandant ainsi pardon aux autorités. 

Ces pêcheurs disent regretter profondément la vidéo publiée sur les Réseaux sociaux montrant les forces de l'ordre repliées. "Nous demandons pardon à toutes les autorités en commençant par le président de la République, au ministre de l'Intérieur, celui de la Pêche et au préfet" , a avancé l'un des responsables, Badou Ndoye. 

Le commissaire de Mbour, Madjibou Lèye, qui a accepté leur pardon précise toutefois  que : "Le rôle du commissaire de police que je suis, c'est d'accompagner l'Etat à se tenir debout mais droit dans notre rôle en tant que commissaire de police, c'est d'aider les institutions étatiques. Et, c'est ça justement qui nous a poussé à éviter que l'Etat se mette à se justifier que nous avons battu en retraite afin d'éviter dans le contexte dans lequel on était que malheureusement des choses pires puissent se produire". 

Les 11 pêcheurs placés sous mandat de dépôt seront entendus ce mardi. Ils ont été arrêtés lors des violents heurts.   

Aminata Diouf

Mardi 31 Décembre 2019 - 10:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter