Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Me Alioune Badara Cissé : «Aucun candidat à la Présidentielle ne hasarderait à prendre le pays en otage… »



Me Alioune Badara Cissé : «Aucun candidat à la Présidentielle ne hasarderait à prendre le pays en otage… »
Le dialogue s’est profondément ancré dans les gènes des Sénégalais. C’est la conviction du Médiateur de la République, Me Alioune Badara Cissé,  qui participait jeudi, à un séminaire sur la médiation de proximité et les nouvelles exigences citoyennes. Mais, il entend veiller à ce que cette situation perdure, en ne permettant pas que le pays ne soit pas pris en otage par un candidat à l’élection présidentielle de 2019.

En effet, affirme-t-il : «c’est à croire qu’au Sénégal tout le monde est médiateur tellement le dialogue dont parlait le Président Senghor s’est perpétué dans l’esprit de chacun d’entre nous. C’est un pays de paix et nous sommes tous porteur de germe de pacification. Mais il arrive que par moment des troubles surviennent et pour lesquels la nécessité d’une médiation institutionnelle se fait sentir».

Revenant sur les échanges entre l’Etat, les partis politiques et les organismes de la société civile, Me Cissé fait savoir qu’il n’y a pas été associé, néanmoins, ces discussions captent son attention : «je n’ai pas été associé et je n’ai encore rien vu qui puisse me permettre d’intervenir. Je laisse les choses se faire».

N’empêche, informe-t-il, il ne manquera pas de jouer son rôle le moment venu : «le Médiateur veillera certainement à l’appel au calme et à la sérénité surtout pendant la période préélectorale. Tous les partis doivent comprendre qu’il n'y aura qu’un seul vainqueur. On ne les laissera pas nous faire reculer».

Avant de conclure : «Aucune personne qui aspire à accéder à la magistrature suprême ne se hasarderait à prendre le pays en otage pour une durée aussi longue et nous plonger dans l’insécurité».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 16 Février 2018 - 11:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter