Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Menace d'expulsion sur Moustapha Diakhaté, après la création de son nouveau courant au sein du parti au pouvoir



Menace d'expulsion sur Moustapha Diakhaté, après la création de son nouveau courant au sein du parti au pouvoir
La réaction de l'Alliance pour la République (Apr, parti au pouvoir), n'a pas tardé, après l'annonce par un de leur membre Moustapha Diakhaté, de la création d'un nouveau courant au sein de la formation politique. Ainsi, le porte-parole national adjoint, Abdou Mbow a déjà émis les premières menaces d'expulsion, dans un communiqué transmis à PressAfrik, lundi soir.

"Depuis quelques jours, Moustapha Diakhaté se signale par des sorties intempestives, maladroites et sans aucun fondement à l’endroit de l’Alliance pour la République et de son Président Macky Sall. Il s’est encore signalé ce dimanche lors d’une émission dans une radio de la place", rappelle M. Mbow 

Et d'aborder : "Il a tenté de disqualifier les instances de notre parti, en visant directement son mode de fonctionnement. Or, je rappelle à l’endroit de l’opinion nationale et internationale que le 30 novembre 2018, au Méridien Président, le Conseil national de l’Alliance pour la République, transformé en congrès, conformément aux statuts et règlement intérieur de notre parti, le camarade Macky Sall a été conforté dans ses fonctions de Président de l’Apr dans une résolution, lu par Abdoulaye Badji".
 
Le même jour, continue Abdou Mbow,  le Président Macky Sall a été investi candidat de notre parti par une résolution finale, prononcée par moi-même.

Pour finir, Mbow de dire à M. Diakhaté qu’il est libre de créer un mouvement, mais ce qui est sûr est que ce sera en dehors de l’Alliance pour la République. Parce que, lui-même, a fini de montrer qu’il n’est plus membre de l’Alliance pour la République.

Moustapha Diakhaté, ancien ministre chef de cabinet du président Macky Sall et récemment démis de ses fonctions, a dévoilé ce lundi, le nom de son courant « Manko Taxawu sunu Apr », créé au sein de l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir). Sur sa page Facebook, l’ancien parlementaire explique qu’il s’agit d’une « initiative pour la refondation de l’Alliance »
 

 Ci-joint la résolution finale lue le 30 novembre 2018.

Conseil National de l’Alliance Pour la République (APR)
 
MOTION SUR LA TRANSFORMATION DU CONSEIL NATIONAL EN CONGRES EXTRAORDINAIRE
 
Très chers Camarades,
Le 24 Février 2019, se tiendra la 1ère Election Présidentielle organisée sous la Seconde Alternance. 
 
Au regard de sa vocation première, de son vécu dix ans durant et de sa place centrale dans la Coalition de Gouvernance qu’est Bennoo Bokk Yaakaar, notre Parti compte y participer, en première ligne. Cette exigence est d’autant plus forte, que le Président de notre Parti, le camarade Macky Sall, au bout d’un exceptionnel Septennat, unique dans l’Histoire de notre pays, doit parachever la belle œuvre déjà entamée, par un Second Mandat, au grand bonheur du peuple sénégalais.
 
Pour toutes ces raisons et en parfaite conformité avec les Textes du Parti, nous soumettons à l’appréciation du Conseil National, à votre appréciation chers Camarades, la Motion suivante.
 
MOTION PORTANT SUR LA MODIFICATION DU STATUT DU CONSEIL NATIONAL
Nous, Militantes et Militants de l’Alliance Pour la République, membres de ses différentes Structures, provenant de la Diaspora et des 45 Départements du Sénégal, réunis en Conseil National convoqué et présidé par le Camarade Macky Sall, Président du Parti:
 
Considérant les dispositions pertinentes de l’Article 15 des Statuts du Parti portant sur la place, le rôle et les prérogatives du Président du Parti,
 
Prenant appui sur l’Article 17 des Statuts du Parti, relatif à la Composition et aux pouvoirs du Conseil National du Parti,
 
Mesurant que l’adhésion de notre Parti à l’Internationale Libérale implique, nécessairement, un réajustement doctrinal qui impose la modification de l’Article premier de nos Statuts,
 
Considérant les dispositions de l’article 26 des Statuts du Parti relatif à la modification des ces Statuts, 
 
Jugeant que les impératifs historiques et les exigences politiques de l’heure, rendent incontournable la Candidature du Président Macky Sall à l’Election présidentielle du 24 Février 2019,
 
Sachant que, conformément à l’Article 16 de nos Statuts, seul le Congrès, instance suprême de notre Parti, est habilité à investir notre Candidat, 
 
Aux fins qui précèdent, 
REAFFIRMONS ET CONFORTONS LE CAMARADE MACKY SALL DANS SES FONCTIONS DE PRESIDENT DE L’ALLIANCE POUR LA REPUBLIQUE ;
PROPOSONS La transformation de ce Conseil National en Congrès Extraordinaire. 

Fait à Dakar, le 30 novembre 2018
LE CONSEIL NATIONAL

Salif SAKHANOKHO

Lundi 20 Janvier 2020 - 20:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter