Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Meurtre #MariamaSagna : Pourquoi la piste politique semble de moins en moins crédible...

Quand il y a meurtre, la première question que se posent les enquêteurs et autres spécialistes est
la suivante : "A qui profite le crime ?". Après l'assassinat de la dame Mariama Sagna dans la nuit du samedi 06 octobre, suite à un meeting organisé par Ousmane Sonko et son parti Pastef à Keur Massar, beaucoup d'encre et de salives ont coulé et des spéculations dans les Réseaux sociaux ont laissé croire qu'il s'agissait d'un crime politique. PressAfrik a cherché à savoir si la victime représentait une réelle menace pour le régime en place. Quel était le poids politique de Mariama Sagna au niveau de Keur Massar et au niveau national.





Meurtre #MariamaSagna : Pourquoi la piste politique semble de moins en moins crédible...
Le Coordonnateur du parti "Pastef Les Patriotes" estime qu'il est peut-être trop tôt de parler de poids politique, en ce qui concerne les différents responsable de leur formation. La raison ? "Le Pastef est dans une dynamique de structuration et d'organisation du parti", dit-il. Dans la commune de Keur Massar dont le Doyen Diop se charge de la Coordination du parti, Mariama Sagna était dans la commission d'organisation. 

"Elle était très dynamique et d'une pertinence extraordinaire. Ses interventions lors des réunions nous aidaient beaucoup à y voir plus clair. Elle a monté une cellule que nous avons installée, il y a de cela deux ans et elle était très motivée", a confié le coordonnateur Pastef à Keur Massar.

Pour résumer, si le crime est politique, il reste encore des milliers de responsables de l'opposition qui ont à peu près le même profil que la dame Sagna et qui doivent être effacés de la carte politique sénégalaise, par le régime. Ce qui ne semble être moins sérieuse comme hypothèse.

Retour sur les 45 dernières minutes de Mariama Sagna sur terre

C'est l'un des responsables du parti qui était au "fameux" meeting qui raconte les derniers moments vécus avec la victime dans la nuit du 06 octobre. Selon les détails livrés par Babacar Ndiaye à PressAfrik, les charretiers qui transportaient les bagages que la dame Sagna, avaient prêtés pour les besoins de l'organisation, sont les derniers à voir la victime vivante. "Ce qu'il faut savoir, c'est que la chaise sur laquelle le président Ousmane Sonko était assise appartenait à Mariama Sagna. Après le meeting, elle a affrété des charretiers pour transporter ses bagages. Et 45 minutes après, on nous appelle pour nous informer de son meurtre", confie-t-il.

D'ailleurs, ce mardi, les médias ont annoncé l'arrestation d'un des suspects qui se trouve être un charretier. Ce dernier aurait même avoué le crime et balancé le nom de son complice, un autre charretier.

AYOBA FAYE

Mardi 9 Octobre 2018 - 13:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter