Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Nouveau Code pétrolier et gazier adopté par les députés: le ministre Makhtar Cissé se fait avocat de la préférence nationale



Au moment où certains responsables politiques s’entre-tuent dans des batailles souterraines et autres faux débats de positionnement au sein du parti présidentiel, Mouhamadou Makhtar cissé, le ministre du Pétrole et des Energies, rencontrait les experts pétroliers sénégalais auxquels il a fait un exposé sur le thème : « contribution de l’expertise sénégalaise locale et de la diaspora pour une gestion inclusive des ressources pétrolières et gazières ».

Nos confrères de Le Témoin, face à ces spécialistes, le ministre Mouhamadou Makhtar Cissé a expliqué tout le processus des découvertes pétrolières et gazières dans notre pays allant de la localisation des gisements aux travaux d’exploration jusqu’à l’attribution des puits, l’exploitation, la commercialisation etc. Le ministre s’est également focalisé sur les phases de production, et plus précisément sur celle d’extraction du pétrole et du gaz qui nécessite des techniques complexes comme le maillage du réservoir par des puits multiples, le maintien de la pression, la séparation pétrole et du gaz entre autres.

Pour assurer plus de transparence dans ces procédures d’attribution, d’exploitation et de commercialisation des blocs pétroliers et gaziers, Mouhamadou Makhtar cissé a expliqué aux experts sénégalais comment le président de la République Macky sall à réussir à sauvegarder et sécuriser nos ressources naturelles dans le code pétrolier en renforçant le cadre législatif et réglementaire régissant le secteur. « Vous conviendrez avec moi que la première garantie de transparence réside dans l’adoption par le Sénégal d’un cadre législatif et réglementaire sous l’impulsion du président de la République » a fait remarquer le ministre dans les colonnes du journal Le Témoin. Avant de préciser qu’en matière d’exploitation, le Sénégal se trouve dans une phase importante avec la signature de deux décisions finales d’investissements (Fid) qui le placent dans le cercle fermé des pays pétrogaziers.

La préférence nationale…
a son auditoire, Mouhamadou Makhtar Cissé n’a pas manqué de rappeler que le président Macky Sall ne ménagera aucun effort pour que les acteurs et experts sénégalais bénéficient des retombées tirées de ces découvertes pétrolières et gazières. Sous cet angle, le ministre du Pétrole et des Energies a déclaré que le gouvernement a déjà aménagé un environnement légal pour que les entreprises nationales opérant dans le domaine des ressources naturelles puissent acquérir de bonnes parts de marché. « parce que les retombées financières de nos ressources appartiendront au peuple sénégalais comme l’a si bien scellé et placé le président de la République dans la charte du pays. Et pour que le peuple s’en approprie, il faut une très bonne organisation pour une bonne gestion soumise à des lois et des règlements. parmi ces lois et règlements, le président de la République a fait changer l’ancien code pétrolier devenu caduc par rapport aux nouvelles découvertes pétrolières et gazières » a encore expliqué Mouhamadou Makhtar Cissé tout en invitant les experts pétroliers, hommes d’affaires, assureurs, banquiers, commerçants, opérateurs économiques et autres acteurs sénégalais à accompagner le gouvernement dans les processus relatif à l’exploration, l’exploitation, la production et la commercialisation des ressources naturelles nationales.

Lundi 27 janvier, lors du vote du nouveau Code pétrolier et gazier à l’Assemblée nationale, le ministre du pétrole et des Energies a rassuré les députés sur les nouvelles dispositions réglementaires du code qui ne profitent qu’aux sénégalais. Et aux entreprises nationales, bien sûr.

AYOBA FAYE

Mardi 28 Janvier 2020 - 08:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter