Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Nouveau Gouvernement: vers une équipe de technocrates compétents

​Presque deux ans après la suppression du poste de Premier ministre provoquant le départ de Mouhamed Boun Abdallah Dionne, le président de la République Macky Sall va sans doute bientôt ressusciter la fonction. Sans doute, un projet de loi portant création du poste de premier ministre sera soumis à l’Assemblée nationale. Le futur Premier ministre sera sans doute un technocrate c’est-à-dire un cadre compétent n’ayant aucune ambition politique et qui aura pour mission d’assurer la coordination du gouvernement de relance économique et sociale post-covid19.



Nouveau Gouvernement: vers une équipe de technocrates compétents
Dans notre édition du mercredi 08 octobre dernier, nous expliquions pourquoi le président de la République doit impérativement remanier son gouvernement pour se donner toutes les chances de succès dans la mise en œuvre du plan d’urgence de relance économique et sociale post-covid19. Un plan d’urgence qui doit être porté et exécuté par des ministres techniquement compétents dés lors que certains peinent à suivre le rythme « fast-track » du chef de l’Etat, écrivions nous. Eh bien, deux semaines après notre article, le président Macky Sall semble donner un écho favorable à nos colonnes de lamentations.

En effet mercredi, à l’issue du Conseil des ministres, il a signé quatre (04) décrets mettant fin aux fonctions des ministres et secrétaires d’Etat, membres du Gouvernement, de la présidente du Conseil Économique Social et Environnemental (Cese) Mme Aminata Touré, du ministre d’Etat Secrétaire Général de la Présidence de la République, Mohammed Boun Abdallah Dionne, et du ministre d’Etat secrétaire général du Gouvernement, Maxime Jean Simon Ndiaye. Inutile de vous dire que ces fortes mesures annoncent la couleur d’un très profond remaniement du Gouvernement. Un remaniement à la hauteur des immenses chantiers économiques et sociaux qui attendent le président Macky Sall.

Dans la même foulée, on nous souffle que le président de la République n’écarte pas de ressusciter le poste de Premier ministre qu’il avait supprimé. Et dont le dernier titulaire en date était Mahammad Boun Abdallah Dionne. Donc si le retour de la « Primature » est envisagé, un projet de loi portant création de ce poste tant scruté et convoité sera soumis à l’Assemblée nationale. A long ou court terme ? « En tout cas, le président de la République ne cesse de manifester sa volonté, de par ses gestes et actes, de faire revenir le poste de Premier ministre » estime une source au coeur des affaires étatiques.

Quel profil pour le Premier ministre ? Un technocrate sans doute n’ayant aucune ambition politique pour lorgner le fauteuil présidentiel. Autrement dit, un homme techniquement corvéable à souhait pour assurer la coordination de l’action du gouvernement. Dans ce cas, le futur gouvernement post-covid19 devrait être une formation à majorité technocrate et dirigée par un Premier ministre technocrate. Car si un politicien avéré se voit à nouveau confier les rênes de la Primature, il ne fera l’ombre d’aucun doute que le promu sera incontestablement la « roue de secours » ou le N°2 de l’Apr vers l’horizon 2024. Mais nous n’en sommes pas encore là !

Une équipe d’espoir et de rêve !
Car l’urgence, ainsi que nous l’avions écrit est de balayer certains membres de l’actuel gouvernement dont l’attelage est alourdi par des ministres « médiocres », en tout cas incompétents et peinant à suivre le rythme du chef de l’Etat. Autrement dit, le prochain gouvernement doit être constitué de personnalités techniquement compétentes et capables de traduire rapidement en résultats palpables la vision stratégique du président de la République. Et de répondre aux immenses attentes économiques et aux aspirations sociales des Sénégalais. En tout cas, le président Sall a le devoir de débarrasser le Sénégal des « vauriens » qui trônent à la tête de certains départements ministériels considérés comme essentiels.

Car, dans les tous les pays du monde qui veulent avancer et s’imposer dans la rude compétition planétaire, les chefs d’Etat ou de gouvernement veillent à ce que des ministères-clés, ceux qui gèrent l’économie surtout, soient gérés par de brillants technocrates en vue de produire des résultats rapides. Sauf au Sénégal où le chantage électoral et le clientélisme politique servent de sésames ou de passe-droits pour faire partie d’une équipe gouvernementale. Mais enfin, foin de toutes ces considérations puisque le président Macky Sall va finalement remanier son gouvernement! On espère qu’il va constituer une « Dream Team »…

Le Témoin

AYOBA FAYE

Jeudi 29 Octobre 2020 - 09:05


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Ndiaye le 29/10/2020 17:05
Avec cette pandémie qui a mis à genoux les grandes nations sur le plan économique
Je me demande gouvernement de technologies ou pas , un pays comme le nôtre on sait beaucoup parler
Sans productions industrielles
Je me demande ce que le nouveau gouvernement pourra faire
On devrait remanier, notre presse privée et nous amener des journalistes competents des animateurs valables

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter