Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Nouveau régime juridique: Des libéraux soupçonnent un deal de Macky pour la validation d’un 3e mandat

Les mesures prises par le pouvoir notamment la gestion de la crise sanitaire et de catastrophe naturelle ne rassurent pas les libéraux de la Commune de Djidah Thiaroye Kaw. Ces derniers s’indignent de l’utilisation de la pandémie Covid-19 par le Président Macky Sall et son régime comme un prétexte «fallacieux» pour s’accaparer et confisquer presque tous les pouvoirs de la République. Tout cela disent-ils, dans le cadre du forcing d’une troisième candidature.



Un parfum de deal politique pour la validation d’un troisième mandat. C’est ce que soupçonnent certains libéraux de la Commune de Djidah Thiaroye Kaw. Dans une déclaration de presse signée par leur président Sidy Sall par ailleurs ancien député maire de la localité et de leur secrétaire général adjoint Djiby Diatta, ces libéraux ont d’emblée déploré les couvre-feux qui, selon eux, cachent un agenda bien mûri. «La section communale Pds de Djidah Thiaroye Kaw pense que ces couvre-feux illimités n’ont pas encore livré leurs secrets et leur raison d’être.

En réalité, elle les considère comme des séances d’intimidation du peuple par le Président Macky Sall dont l’objectif fondamental visé est de confiner à la longue, les citoyens sénégalais dans une fragilité psychologique et comportementale, afin d’en tirer profit pour faire prévaloir ses seules ambitions d’obtenir un troisième mandat», martèlent les libéraux.

Parlant de la situation politique du pays et du dialogue sur le processus électoral, ces libéraux de Djidah Thiaroye Kaw dénoncent les agissements du camp du pouvoir. «Considérant que dans une dictature, la norme est la censure, sans gêne le régime du Président Macky est sur cette trajectoire. En effet, depuis son accession à la magistrature suprême, le Sénégal est plongé en matière des droits de l’Homme dans une situation faite de dirigisme, de répression contre les opposants et les populations, d’interdiction de manifestations publiques, d’arrestations d’opposants et de persécutions de journalistes dans l’exercice de leur profession. Tout y passe en toute illégalité car les gens sont interpellés sans mandat d’arrêt, ni de déposition, ni de perquisition».

Et d’ajouter : «Considérant que le Président Macky Sall et son régime ont perdu la majorité sociologique et politique des citoyens sénégalais et sans scrupule lui même ainsi que son régime sont dans une logique de tripatouillage du fichier électoral pour se prévaloir d’une majorité électronique, la section communale de Djidah Thiaroye Kaw récuse et rejette l’audit du fichier par l’unique main des experts étrangers». Ainsi, ces libéraux de la banlieue saluent l’initiative et la volonté du Pds de participer à l’audit du fichier pour éviter une forfaiture issue du régime de Macky Sall, «spécialiste des fraudes électorales». Sur la situation de la pandémie de la Covid19, Sidy Sall et ses «frères» déplorent la «politisation» de la gestion de la maladie. «La section communale Pds de Djidah Thiaroye Kaw tient à prendre l’opinion nationale et internationale à témoin pour s’indigner, avec la dernière énergie, de l’utilisation de la pandémie Covid-19 par le Président Macky Sall et son régime comme un prétexte fallacieux pour s’accaparer et confisquer presque tous les pouvoirs de la République à des fins politiques. Pour preuve lorsqu’ils veulent inaugurer leurs autoponts, les tenants du pouvoir organisent des rassemblements. Nous avons vu le cas de l’autopont où le ministre Abdoulaye Diouf Sarr qui devrait donner le bon exemple pour le respect des mesures barrières a organisé un rassemblement pour mobiliser ses militants au vu et au su de tous».

Ces libéraux de Djidah Thiaroye Kaw d’appeler à l’unité des responsables pour barrer la route à l’agenda politique du camp du pouvoir qui, selon eux, veut forcer un troisième mandat. «La section communale Pds de Djidah Thiaroye Kaw réitère son indéfectible attachement aux nobles idéaux incarnés avec panache par le secrétaire général du Pds, Me Abdoulaye Wade et réaffirme sa volonté de continuer à relever à ses côtés les défis nationaux et panafricains qui nous interpellent tous. Donc toute autre mesure visant à bâillonner et ou à restreindre les libertés et droits fondamentaux dans ce contexte de pauvreté orchestré par ce pouvoir sera farouchement combattue», assènent les libéraux.

Walfadjri

Fana CiSSE

Samedi 23 Janvier 2021 - 12:50


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter