Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Noyades des jeunes dans les plages: à Sicap Mbao, la population opte pour la sensibilisation

​Pendant que l’été s’annonce petit à petit, les plages deviennent des lieux attractifs pour bon nombre de jeunes. Certains désertent même l’école pour des moments de baignade. Si la plage de Malika a enregistré des noyades, celle de Sicap Mbao, plus précisément Mbatal fait des dégâts. Elle a enregistré deux décès en une journée. Les jeunes de cette commune pointent du doigt, le manque d’implication de l’autorité locale.



Noyades des jeunes dans les plages: à Sicap Mbao, la population opte pour la sensibilisation
Ne sachant pas qu’ils allaient avoir rendez-vous avec la mort, beaucoup de jeunes ont disparu ces derniers jours en mer au cours d’une séance de baignade. Causant ainsi beaucoup de tristesse et de consternation chez des familles. Des plages devenues de plus en plus dangereuses et celles moins dangereuses souvent difficiles d’accès.

« Si toutes les plages sont privatisées, les populations n’ont que le choix d’aller dans celles interdites », dénonce le jeune El Hadji Thiam qui ne comprend pas que toutes les plages soient privatisées. Donc interdites à la population qui est obligée de fréquenter celles qui sont à leur disposition ou plus proches de leur environnement.

Selon Mamadou Fadiaba, pour circonscrire le danger au niveau des plages, il faut un encadrement en ces lieux avec des surveillants et maîtres- nageurs et des zones à fréquentations limitées aux publics avec la mise en place d’une structure de sécurité

ARSMEX prêt pour éradiquer ce phénomène
Suite à la perte récurrente de jeunes dans les plages et surtout celle de Mbatal, l’Association des résidents de Sicap Mbao extension s’engage à lutter pour éradiquer ce fléau qui continue d’emporter les jeunes.

« L’ARSMEX est profondément touchée par les noyades récurrentes dont nous sommes directement victimes, ces derniers jours », confie M. Diao. Pour ce faire, l’association compte participer activement à lutter contre ce phénomène. « La lutte va s’articuler par une sensibilisation de la population. L’harmonisation de la lutte avec les autorités administratives, municipales, les agents de sécurité (la gendarmerie, la police les sapeurs-pompiers etc...), les autorités religieuses et coutumiers, les Badienou Goh, les mouvements associatifs pour qu’ensemble ceci soit un mauvais souvenir », envisage le président de l’ARSMEX rapporté par le Témoin.

Il assure qu’ils vont baliser les plages, chercher des maîtres-nageurs et contrôler rigoureusement, et en permanence, avec la gendarmerie nationale, les plages. « Le sous -préfet nous a reçus hier. On a trouvé qu’il a déjà pris les devants en convoquant un comité local de développement sur la sécurité au niveau des plages, le vendredi prochain avec toute les entités », informe M. Diao dans les colonnes du journal Le Témoin.

Face à l’entêtement des jeunes, M Diao en appelle à la responsabilité de tous pour s’investir dans la sensibilisation pour zéro noyade. 

AYOBA FAYE

Mercredi 16 Juin 2021 - 10:12


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter