Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ousmane Sonko : « Je réclame un procès le plus rapidement possible »



Ousmane Sonko : « Je réclame un procès le plus rapidement possible »
L’opposant sénégalais, Ousmane Sonko est déterminé à aller en procès dans l’affaire de viol présumé dont il est accusé par une jeune masseuse de 21 ans. Dans le grand entretien qu’il a accordé à Jotna TV, il a réclamé « un procès le plus rapidement possible ».

« Mes avocats travaillent jour et nuit sur ce dossier. À ce jour, ils ont mis au moins quatre procédures sur la table, au cas où nous irons en procès. Je souhaite qu’on aille devant un juge dès demain pour régler cette affaire qui n’est ni plus ni moins qu’un dossier vide », a déclaré Sonko.

« Ce que je n’accepterai pas, c’est qu’on se serve de ce dossier vide pour m’empêcher de dérouler mon programme. Parce que je suis un homme politique. Ils ont l’intention d’attendre la veille des élections pour sortir le dossier. Et ça je ne l’accepterai pas », a-t-il ajouté. 

« Le régime veut instaurer le chaos et la guerre civile pour annuler l’élection et rester au pouvoir »

Ousmane Sonko s’est exprimé sur les événements de début mars. Après avoir regretté et déploré les morts, les blessés et les arrestations, le leader du Pastef a confirmé la publication prochaine d’un mémorandum du M2D, en réponse à celui du gouvernement communiqué par le ministre de La Défense, Sidiki Kaba.

Il a aussi annoncé qu’une plainte sera déposée contre l’Etat du Sénégal auprès des juridictions nationales et internationales pour que justice soit rendue aux victimes.

Le leader de Pastef ne s’est pas arrêté là. Il a réagi aux rassemblements et meetings organisés par les responsables de la coalition au pouvoir ces derniers temps. M. Sonko a déploré le contenu des discours qu’il qualifie de haineux et séparatistes.

« Ils sont en train d’organiser des meetings partout pour m’attaquer de manière violente et inélégante. Pire, ils activent le levier ethnique, régionaliste, religieux pour séparer le peuple sénégalais, qui de Senghor à Wade n’a jamais connu ça dans son champ politique. Ce que veut Macky, qui sait qu’il a déjà perdu, c’est installer le chaos par une guerre civile pour annuler les élections et rester au pouvoir. Mais ça, je suis sûr que les Sénégalais ne vont pas lui permettre. Il faut tout faire pour ne pas tomber dans ce piège », a-t-il invité.

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 22 Avril 2021 - 09:14


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter