Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PSG-Dortmund : «Commenter un match à huis clos, c’est frustrant», regrette Di Meco

Il sera le consultant, ce mercredi soir, à l’occasion de PSG-Dortmund. L’ancien défenseur international Eric Di Meco fait part de son ressenti à l’idée de commenter un match sans spectateurs.



Ce mercredi soir, l'ancien international assurera les commentaires de PSG-Dortmund sur les antennes de RMC Sport aux côtés d'Eric Huet. Le contexte particulier de ce match à huis clos ne constituera pas une première pour Eric Di Meco.

Le consultant a déjà officié dans ces conditions, à l'automne 2018, lors des matchs de Ligue Europa entre Marseille et l'Eintracht Francfort et de Ligue des champions opposant Lyon au Shakhtar Donetsk. Il s'en explique.

Ça change quoi de commenter un match à huis clos ?

ERIC DI MECO. Tout. Ça sonne creux. Nous, commentateurs, on est souvent porté par l'ambiance. Parfois, même quand la rencontre est moyenne, le simple fait d'entendre la ferveur d'un stade t'amène à survendre un peu le match. A monter en température.

Concrètement, vous vous attendez à quoi mercredi soir au Parc ?

Ça va être triste. Dur. J'ai déjà vécu ça à deux reprises à Marseille, puis à Lyon. Le seul truc, c'est que tu dois être encore plus attentif. Tu entends les joueurs parler entre eux si tant est que les Parisiens communiquent en français car beaucoup s'expriment en espagnol dans l'effectif de Thomas Tuchel. Les consignes des coachs sont également audibles et, là, tu peux réagir.

Existe-il chez vous une certaine frustration d'officier dans de telles conditions ?

C'est frustrant oui. En clair, le boulot est le même, mais pas le plaisir. Je prends un énorme pied à commenter les gros matchs. La Premier League et la Ligue des champions, il n'y a pas mieux. A Dortmund, à l'aller, c'était énorme avec ce stade derrière, le rythme imprimé par les Allemands, le scénario avec le retour du PSG, puis ce but de Haaland venu de nulle part. Tu prends feu dans un commentaire.

On vous prive, en quelque sorte, un peu de votre plaisir ?

On exerce ce métier pour vivre des sensations que tu ne peux plus prendre sur le terrain comme joueur. A titre personnel, j'aime bien, pendant un match, ôter mon casque afin d'avoir un retour du public, notamment quand je suis en Turquie. Ce qui se passe dans les stades là-bas est fou. Après, il ne faut pas insulter l'avenir. Le match peut être dingue.

leparisien.fr

Mardi 10 Mars 2020 - 15:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter