Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Plus d’un quart des Français refuseraient de se faire vacciner contre le coronavirus



Depuis plusieurs années, la France reste l’un des pays où la population se méfie le plus de la vaccination. Même avec la pandémie, nombre de Français (26%) seraient opposés à la vaccination contre le coronavirus si un vaccin existait, selon une étude réalisée fin mars 2020 par l’Institut de sondage Ifop.

Plus d’un quart des Français interrogés (26%) ne voudraient pas se faire vacciner contre le coronavirus si un vaccin existait, indique une étude réalisée fin mars 2020 par l’Institut de sondage Ifop pour le consortium Coconel.

Parmi les personnes interrogées, seuls 29% ont avoué avoir été vaccinés contre la grippe pour l’hiver 2019-2020. Cependant cette vaccination concerne généralement les personnes âgées et fragiles.

Interrogé par Le Monde, le sociologue, directeur de recherches à l’Inserm et coordinateur scientifique du projet Coconel, Patrick Peretti-Watel, a précisé que ce refus de se faire vacciner est plus important chez les femmes, alors que ce sont elles qui prennent les décisions vaccinales pour les enfants.

«Le pourcentage de refus est plus élevé (39%) chez les 26-35 ans. Un tiers environ des employés et des ouvriers le refuseraient aussi, alors que, chez les cadres et professions intellectuelles supérieures, le taux de refus n’est que de 16%», a expliqué au Monde Patrick Peretti-Watel.

Ce sondage a été mené sur un échantillon d’un millier de personnes, du 27 au 29 mars pour la première vague et du 31 mars au 2 avril pour la seconde.

Selon une étude internationale de 2016, portant sur 65.000 personnes dans 67 pays, l'Europe comptait pour sept pays sur les dix ayant le moins confiance en la vaccination. 41% des Français trouvaient les vaccins «non sûrs», valant à la France le titre de championne du monde de la défiance.

La résurgence de certaines maladies comme la rougeole en est la preuve. Selon Le Figaro, entre 2008 et 2014, 23.000 cas de rougeole ont été signalés en France, entraînant plus de 30 encéphalites et 10 décès.

Depuis l’année 2017, l’Agence régionale de santé (ARS) met en garde également contre une augmentation du nombre de cas de rougeole déclarés chaque mois en Île-de-France et dans d’autres régions françaises, ce qui serait liée à une vaccination insuffisante de la population.

sputnik

Samedi 11 Avril 2020 - 14:18


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter