Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Présidentielle 2012 : Bennoo alternative veut fédérer la société civile et Bennoo siggil



Présidentielle 2012 : Bennoo alternative veut fédérer la société civile et Bennoo siggil
L’ancien candidat indépendant, Me Mame Adama Guèye, a déclaré que la meilleure solution pour le Sénégal est d’aller vers une jonction entre les partis politiques et les organisations de la société civile.
«La démarche raisonnable, c’est d’aller vers une jonction des forces des partis politiques et de la société civile», a soutenu l’avocat au cours du lancement de l’initiative Bennoo alternative qui consiste à faire «une offre fondée sur une jonction entre des partis politiques issus de Bennoo Siggil Senegaal, des mouvements citoyens et des personnalités». Selon lui, c’est la situation du pays qui exige un grand rassemblement large de toutes les forces sociales.
C’est pourquoi il a exhorté d’arrêter de dire que les partis politiques sont finis et ne peuvent plus rien apporter et que c’est la société civile est la solution. A l’en ccroire est unetelle vision des choses est trop simpliste.
«Aujourd’hui, aux attentes des Sénégalais, il faut apporter des réponses appropriées, c'est-à-dire à la demande de mutation qui est notamment portée par les jeunes populations, il faut apporter des réponses innovantes», a-t-il invité en décrétant «qu’on ne peut pas apporter des réponses traditionnelles à des problèmes nouveaux».
C’est dans ce cadre insiste-t-il que lui son Bennoo alternative tentent de chercher la lame de fond pour faire bouger les choses en créant un large rassemblement des acteurs politiques et de la société civile. Selon les initiateurs de Bennoo Alternative entend œuvrer pour la reconstruction du Sénégal.


Vendredi 17 Juin 2011 - 14:19


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par MOUSSA DIOP...KOLDA le 19/06/2011 18:12
MESSIEURS LES DONNEURS DE MORAL :Monsieur latif Coulibaly est un journaliste talentueux, tout le monde le reconnait, mais se perd dans le subjectisme,la démagogie et rien que pour des intérêts mediocres.Une personne très proche de lui m’avait dit un jour qu’il a souffert dans sa vie défaillance mentale. Apres observations de ses actes et ses déclarations je commence a le croire :’’gaalou dof dou teer …dof dou weer…’’.Je l’ai entendu personnellement a sud fm,dans l’émission ‘’eutoub sud’’ dire qu’il combattra Abdoulaye Wade tant qu’il le pourra parce qu’il l’a trahi, qu’il ne lui a pas donne ce qu’il lui avait promis avant l’alternance ;c’est honteux et bête de sa part bien que dans sud fm,la voix des frustes. J’ai la bande sonore car a cette époque je l’estimais beaucoup. Il devrait s’afficher politiquement car tout le monde connait ses intentions.
Mr ADAMA GUEYE, et ton parti ?tu valses entre les mouvements citoyens et les partis d’opposition, rien que par frustration. Certains ONG des droits de l’homme au Sénégal ,les fora ou sociétés civiles, certains journalistes font de la masturbation intellectuelle et ont tous des crises de presonnalite,sont des demagogues,des opportunistes, des egoistes.Mieux vaut donner votre argent de campagne aux neccessiteux,en commençant par vos parents.

2.Posté par MOUSSA DIOP...KOLDA le 19/06/2011 19:27
LA CRISE DES VALEURS AU SENEGAL :LE ROLE NEFASTE JOUE PAR LES ‘’FAUX’’ MARABOUTS.
Actuellement au senegal,surtout pour des argumentations politiciennes,la crise des valeurs devient subitement un sujet d’interet.L’objet de ma contribution n’est pas d’épuiser ce sujet si multidimentionnel,mais m’appesantir sur la démagogie empruntée par un certains nombre de soit disant marabouts pour des intérêts particuliers et qui, en general,n’ont ni éthique ,ni deontologie.Ils sont nombreux et visibles et je vais choisir deux exemples pour étayer mes arguments :YOUSSOUPHA SARR se réclamant de l’association des imams de la banlieue et oustass MAODO FAYE, journaliste ou narrateur a la station sud Fm.
Pour monsieur Y.S., voila une personne qui, durant toutes ses fonctions administratives, a été un acteur de détournements de deniers publics. Les dernières structures qu’il a frequentees, l’école des jeunes filles MARIAMA BA de Gorée et L’HOPITAL REGIONNAL DE KOLDA ont fait les frais de ce type. Aussitôt a la retraite, il se convertit ,comme par hasard, en imam et c’est l’étonnement pour ceux qui connaissaient ses agissements a Kolda et a goree.D’accord qu’on peut se rectifier a tout moment de sa vie, se présenter en imam rien que pour avoir une autorité qui permet de faire de la demagogie,tromper des citoyens, faire du chantage a l’état via la senelec,c’est honteux. Il a réussi car il a été copte membre du comite de suivi pour le plan taakal et maintenant il vise la cosec…Quant a notre narrateur marabout, M.FAYE, il est tellement contre M.WADE et le gouvernement qu’i ne s’en cache pas. Lors de l’émission interactive ‘’wakh sa khalaat’’, tous ceux disent du bien sur les actions du gouvernement, il les bloque et s’il te reconnait il te donne un carton noir. En écoutant l’emission, tu as l’impression que tout le monde est contre l’etat, cest un vrai nevrose.Même la manière de poser le débat est tendantieuse.Bref il suit la ligne éditoriale de sud Fm et il a le droit même si, peut être il en est oblige, bien que IBRAHIMA ETHIA, assure déontologiquement le même boulot.. Ou il y’a contradiction, c’est qu’en même temps il se prend pour un islamologue et un vrai musulman.AL MOUNAFIHOONA WAL MOUNAFIHAATI, est un exemple type d’un nafik.
Nos bonnes valeurs doivent avoir des gardiens parmi lesquels les religieux, l’état ne peut que créer les conditions de la paix et des actions républicaines. Attention a ces aveugles de l’esprit qui occupent les médiats pour faire leur sale besogne.
BAABILI BALDE.mouv.int.ndorna@hotmail.fr.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter