Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Procès Hiba Thiam : Les révélations de Dame Amar et Cie devant le prétroire



Procès Hiba Thiam : Les révélations de Dame Amar et Cie devant le prétroire
Le procès sur l’affaire de la mort « par overdose » en avril dernier, de la jeune fille Hiba Thiam dans un appartement aux Almadies, quartier chic de Dakar, s’est ouvert ce mercredi matin. Les prévenus Dame Amar, Pape Diadia Tall, Fatoumata Jacqueline Rigal alias Choupette, Djibril Ndiogou Bassène alias Nekh, Alia Bakir, et Lamine Diédhiou, Lamine Niane et Louty Ba ont comparu devant le Tribunal Correctionnel de Dakar.

Poursuivis pour association de malfaiteurs, tentative d’extorsion, détention de drogue en vue de la consommation personnelle, entrave à l’action de la justice, non-assistance à personne en danger, violation du couvre-feu entre autres délits, ils ont tous niés les faits devant le prétoire. 

Appelé en premier devant la barre, Dame Amar, a avoué avoir loué l’appartement où le drame s’est produit mais a souligné que c’était pour sa copine venue de France et non pour une fête.  

« Je n’ai invité personne à l’appartement. Nous sommes tous des amis et on se retrouve souvent pour manger ensemble. Ils m’ont tous appelé pour me dire qu’ils voulaient passer me voir et, naturellement, comme nous étions des amis, cela ne me dérangeait pas. Hiba Thiam m’a appelé vers 18h pour me dire qu’elle voulait passer. C’est vers 21h qu’elle m’a appelé pour me dire qu’elle était en route avec Pape Diadia Tall et qu’ils étaient en compagnie d’un policier », a-t-il soutenu. 

Il a nié par contre la présence de la cocaïne : « Je n’ai pas vu de la drogue là-bas. Il n’y avait que de l’alcool. On a mangé et on a bu ». Soulignant qu’il a quitté l’appartement très tôt le matin avec sa copine et n’était pas au courant que Hiba Thiam était décédée. 

Louty Ba, elle, est revenue sur les derniers moments de leur amie Hiba Thiam. Elle a révélé que cette dernière avait fait un malaise entre 21h et 23h. Pis, elle et les autres qui étaient présentent dans l’appartement ont tenté d’appeler les secours, en vain. « J’ai essayé vainement de la sauver », a-t-elle avancé tout en niant avoir vu de la cocaïne sur les lieux. 

Fatoumata Jacqueline Rigal alias Choupette a reconnu avoir bu de l’alcool avant de jurer qu’elle n’a pas vu de la cocaïne. Pour justifier sa présence sur les lieux, elle a déclaré qu’elle était venue faire la fête et avait l’intention de passer la nuit dans l’appartement.

Pour sa part, Pape Diadia Tall a informé qu’il était avec la défunte dans un hôtel avant d’aller chez Dame Amar. « On avait beaucoup bu. Je pense qu’on avait fini 5 bouteilles.
Quand je suis arrivé chez moi, Hiba Thiam m’a envoyé un message pour me dire qu’elle voulait passer chez Dame. Je lui ai dit que j’avais un ami policier qui pourrait nous accompagner comme nous étions en couvre-feu. C’est la raison pour laquelle je pense que je n’avais pas violé la loi relative au couvre-feu. On avait beaucoup bu et je me suis endormi sur le canapé », a-t-il avancé.

 « Elle était là, allongée, inerte, elle ne bougeait pas »

Donnant plus de détails sur la mort de celle qu’elle considère comme sa sœur, il a expliqué que : « C’est vers 6 heures qu’on m’a réveillé pour m’informer de l’état dans lequel il se trouvait. Elle était là, allongée, inerte, elle ne bougeait pas. J’avais commencé à appeler les secours. De 6h du matin à 11h du matin, on me faisait miroiter. C’est finalement un peu après 11h que les gendarmes et les policiers sont arrivés sur les lieux ».

 « C’est Hiba Thiam qui a apporté la cocaïne ».

L’un des prévenus, Djibril Ndiogou Bassène alias Nekh a accusé Hiba Thiam de lui avoir fait gouté de la drogue.  « J’ai trouvé Hiba Thiam assise sur la chaise anglaise. Elle tenait un plateau contenant de la poudre blanche. Elle me la fait goûter et j’ai perdu la tête. Je suis retourné dans le salon », a affirmé Nekh. 

Qui a poursuivi : « Cinq minutes plus tard, j’ai entendu un grand bruit provenant de la chambre dans laquelle se trouvait Hiba Thiam. Elle était dans état chaotique. Elle saignait. J’avais eu peur et j’avais peur d’appeler les secours ». 

Comment la drogue est arrivée dans l’appartement ? Alia Kakir, copine de Dame Amar venue de France a pointé du doigt accusateur la défunte. Devant le juge du Tribunal Correctionnel de Dakar, a déclaré que : « C’est Hiba Thiam qui a apporté la cocaïne ».
 « Avant son arrivée, il n’y avait pas de la drogue. Quand elle est venue, elle tenait de la cocaïne entre ses mains. Je pense que la drogue lui appartenait. Moi, je n’ai jamais touché de la drogue de ma vie ».

Poursuivi pour corruption et complicité de violation de la loi sur le couvre, le policier Lamine Diédhiou a nié les faits. 

Appelé devant la barre, il a accepté d’escorter Hiba Thiam et Diadia Tall parce que ce dernier était son ami et lui avait demandé de l’amener chez le médecin car il avait mal à la dent. « Comme il était mon ami, j’ai quitté Diamaguène pour le déposer chez le dentiste », s’est-il défendu. Niant catégoriquement avoir demandé de l’argent à celui-ci. 

Aminata Diouf

Mercredi 13 Janvier 2021 - 21:07


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter