PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Qu’on nous respecte !

En une semaine, comme par un malheureux miracle, les choses semblent s’accélérer au Mali dans le plus mauvais des sens. Le Mali bascule dans la violence, des attaques à Boni, à Youwarou, à Soumpi et à Ménaka faisant près d’une cinquantaine de morts civils et militaires ! Une violence suscitée, entretenue au grand plaisir des officines avec le cynique objectif de déstabiliser notre pays. Les démons qu’on semble endormis, se sont subitement réveillés pour frapper fort arrachant comme par coïncidence des commentaires ahurissants à des journalistes çà et là ayant un dénominateur commun. Quand l’un insulte notre pays, l’autre se délecte de la tragédie de nos FAMa. Quel stupre !



Qu’on nous respecte !
Tout cela arrive à un moment qui incline au soupçon. Après la visite du PM "SBM" à Alger marquée par l’audience auprès de Bouteflika, l’ONU accueille la CMA et lui ouvre ses micros pour charger le Mali comme si cette entité n’est pas partie prenante de l’accord.
 
L’ONU, dans sa myopie, ne voit guère les efforts des Maliens, menace de sortir le bâton contre un Etat, et perd le sens de son crédo en mettant sur le même pied d’égalité un Etat souverain et des groupes armés. Comble de l’ironie, cette ONU dispose de 11 000 soldats sur le territoire avec un mandat dit robuste sans jamais pour autant parvenir à assurer ni la sécurité des populations ni la stabilisation du pays.
 
Où est l’ONU quand l’armée est attaquée dans ses camps tous les jours ? Que dit l’ONU au refus des autres parties signataires de se cantonner ? Pourquoi l’ONU n’a pas dénoncé l’exhibition des couleurs du MNLA dans les institutions du pays ou encore la célébration par le même MNLA du 17 janvier ? Qu’on nous respecte car nous sommes des gens de bonne compagnie, car nous sommes un peuple qui mérite respect.
 
Que n’avons-nous pas concédé comme sacrifice ? Les parties signataires sont accueillies à Bamako et y vivent en toute quiétude. Pourquoi cela n’est pas le cas pour les représentants de l’administration à Kidal ? Pourquoi ceux qui nous menacent se complaisent dans cette situation ubuesque ? L’équilibre voudrait que s’il y a bâton il soit de même rigueur partout, car il y va de la crédibilité de la médiation.
 
Comme par hasard, ce moment de deuil des Maliens est choisi par un journaliste pour insulter notre pays et faire jauger des stratégies qui ont failli réussir il y a peu de temps. Mais les Maliens ne sont pas dupes. En s’attaquant à la personne d’IBK, ce n’est ni plus ni moins qu’au Mali qu’on s’attaque. Qui du Mali ou des mouvements rebelles fait la mauvaise foi ? Qu’on nous le dise ! Comment peut-on chercher la paix quand ceux qui bloquent l’équipement de l’armée régulière au nom de leurs intérêts mercantiles, sont les mêmes qui arment ou laisse agir les assaillants ?
 
Avec autant de présence, qui peut comprendre qu’il n’y ait pas de complicité dans ces attaques contre les positions du Mali. Les armes lourdes utilisées et l’étendue des attaques en disent long sur la coordination entre les groupes auteurs sur un territoire où plusieurs forces coexistent. Le président Alpha Condé n’a-t-il raison de se poser la question sur l’opportunité des forces onusiennes en Afrique ? Pourquoi les casques bleus se cachent laissant la population à elle-même ? Sont-elles venues pour sécuriser les populations ? Allez savoir la réalité sur le terrain au Nord du Mali ! 
 
Qu’on nous respecte ! Nous sommes des gens avertis. Quand on connait le terrain favori du chroniqueur d’Europe 1 et du cabinet Independant Diplomat, on ne porte pas de gan pour réagir. Pour rafraichir la mémoire de ceux de mes compatriotes qui ne savent pas, Vincent Hervouet n’est pas un nom méconnu du terrain de lobbying africain.
 
En 2014, un lanceur d’alerte met à nu son implication dans un vaste réseau de lobbying pro marocain contre le Sahara occidental moyennant de gros chèques. Chris Coleman, le lanceur d’alerte, divulgue des courriels reçus par un cadre de la DGED (service de renseignements et de contre-espionnage marocain) parmi lesquels plusieurs proviennent d'un journaliste marocain, Ahmed Charaï, qui lui transfère (dans le corps, et non en fichiers attachés) des mails censés avoir été envoyés par divers journalistes français (dont Hervouet) et américain qui réclament leur rémunération pour services rendus en faveur de la thèse du "Sahara marocain", notamment par le biais d'accusations de liens entre le Front Polisario et Aqmi. Si Dominique Lagarde, José Garçon et Mireille Duteil démentent ses affirmations et parlent de complot algérien, Vincent Hervouet lui reconnait dans Mediapart que tout n’est pas faux.
 
Le site d'information Arrêt sur image estime toutefois ces "mails vraisemblablement authentiques, après vérification (…) des métadonnées de ces documents", et souligne par ailleurs que "Hervouet est aussi actionnaire de deux entreprises créées par Ahmed Charaï, Audiovisuelle Internationale (qui chapeaute le service radiophonique Radio Med), et Media South, créée en mai dernier et dont le capital social est fixé à 300 000 dirhams (27 000 euros)".
 
Voilà ce qu’il en est des œuvres de notre journaliste sur d’autres théâtres d’opération mais avec toujours la même méthode : la manipulation de l’information au service d’une cause, celle de ses clients.
 
Quant à l’Independent Diplomat qui a invité la CMA aux USA, il est connu pour son soutien affiché aux mouvements indépendantistes. Dirigé par l’ex-diplomate britannique Carne Ross, l’"Independent Diplomat" est une organisation fondée en 2004   et à but non lucratif. Elle est chargée de conseiller et d’aider les gouvernements et les groupes politiques en matière de stratégie diplomatique et de technique, par exemple en fournissant des diplomates indépendants aux gouvernements non reconnus ; des Etats qui n'ont pas (encore) de reconnaissance internationale et qui ont généralement peu d'expérience dans la gestion de la bureaucratie internationale.
 
Il vise à permettre une plus large participation aux forums diplomatiques tels que les Nations unies, l'Union européenne, l'Union africaine, etc. Parmi les entités conseillées par cette organisation figurent, entre autres, le Kosovo, la Birmanie, le Somaliland, la République turque de Chypre du Nord, le Sahara occidental ainsi que la République des Îles Marshall et le Soudan du Sud.
 
Le Malien peut être patient, mais pas d’une patience de sempiternelle lâcheté. Le Mali peut concéder tous les sacrifices mais ne se renie pas, car il est un compendium de valeurs, alors à ceux qui veulent se jouer de nous, à ceux qui confondent patience et résignation, à ceux qui croient tirer les ficelles la nuit et prendre place sur notre natte le jour, à tous ceux-ci, je dis attention !

Malijet.com

Mercredi 31 Janvier 2018 - 14:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter