Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



RDC : Mose Katumbi et son mouvement tiennent leur première conférence de presse

En République démocratique du Congo (RDC), « Ensemble pour le changement », la plateforme politique qui soutient la candidature à la présidentielle de Moïse Katumbi a organisé sa première conférence de presse à Kinshasa. Il était question non seulement de présenter les objectifs et le programme du mouvement mais aussi de répondre à la majorité présidentielle qui soutient que Moïse Katumbi détiendrait une double nationalité, ce qui l'écarterait de la course à la présidence.



Lors de la première conférence du mouvement à Kinshasa, Pierre Lumbi, vice-président d'« Ensemble pour le changement », s'est montré plutôt menaçant vis-à-vis de ceux qui prétendent que le fondateur, l'opposant congolais Moïse Katumbi, détiendrait une double nationalité. « Ceux qui pensent être plus congolais que Katumbi, qu’ils lèvent le moindre petit doigt et ils auront secoué la ruche des abeilles », a-t-il déclaré.

Face aux journalistes et en présence des membres des partis et regroupements politiques composant « Ensemble pour le changement », Pierre Lumbi a également évoqué ce qu'il appelle « la lignée royale de Moïse Katumbi » dans l'ancienne province du Katanga. « Qui ignore que Katumbi est l’arrière-petit-fils de Musiri Bayike ? a-t-il demandé. Qui l’ignore ? Il ne s’est jamais vanté de sa lignée royale. »

Stratégie du pouvoir

Pour cette plateforme politique, l'argument de la nationalité fait partie de la stratégie de la mouvance présidentielle pour écarter Moïse Katumbi du processus électoral.

Delly Sesanga, le secrétaire général du parti, s'est par ailleurs montré sceptique par rapport à la volonté de Joseph Kabila de « libérer le processus électoral ». « Rien à ce jour ne permet de penser que Monsieur Joseph Kabila est prêt à appliquer l’accord de la Saint-Sylvestre et à libérer le processus électoral en vue de l’alternance démocratique attendue par notre peuple », a-t-il déclaré.

Delly Sesanga a présenté également le programme de gouvernance de Moïse Katumbi fondé sur « quatre piliers dont la lutte contre le changement climatique ».

Rfi

AYOBA FAYE

Dimanche 18 Mars 2018 - 13:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 16 Décembre 2018 - 16:28 Bobi Wine échappe à une arrestation