Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



RDC: le bilan de l'attaque rebelle en Ituri passe à près de 50 morts

En République démocratique du Congo (RDC), on en sait un peu plus sur le mobile de l’attaque rebelle dans une mine d’or. La société civile avance désormais un bilan d’une cinquantaine de morts. Il s'agit, selon un communiqué de l’armée congolaise, des pertes en vies humaines intervenues lors des accrochages entre deux factions du groupe rebelle Codeco.



Isolée dans une brousse à plusieurs kilomètres des positions militaires, la mine d’or du village de Blankete échappe au contrôle des services étatiques. Des activités minières y sont effectuées en toute illégalité.
 
Deux factions de la Codeco, dont l’une qui prétend défendre les intérêts de la communauté Lendu et l’autre surnommée Zaïre, réputée proche de la communauté Hema, se disputent le contrôle de cette carrière.
 
Dimanche à l’aube, les creuseurs et autres villageois se sont retrouvés entre deux feux. Des dizaines d’entre eux ont perdu la vie, le dernier bilan fait état d'une cinquantaine de morts. Les cases ont été brûlées. On est encore sans nouvelles de plusieurs dizaines de personnes. RFI a joint le coordonnateur de la société civile en Ituri. Dieudonné Lossa Dhekana estime que c’est l’intérêt financier que représente cette mine qui a justifié cette attaque sanglante.
 
L'armée, pour sa part, précise dans un communiqué, que depuis un certain temps, des affrontements ont été observés entre les deux groupes armés dans la zone minière. Et d’ajouter : « aucune communauté ne peut se prévaloir d'assurer sa protection ». 
 
Dans sa communication, l’armée assure que les dispositifs sont mis en place pour renforcer la sécurité dans la région et que « ces actes ignobles ne resteront jamais impunis ».
 

RFI

Mardi 10 Mai 2022 - 10:21


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter