Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



RDC: les affrontements entre l'armée et le M23 reprennent dans le Nord-Kivu

Dans l’Est de la République démocratique du Congo, pas de cessez-le-feu entre l’armée et les rebelles du M23. Les affrontements qui ont repris mardi se sont poursuivis ce samedi à une quinzaine de kilomètres de la cité de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu sous état de siège depuis 11 mois. L’armée tente de reprendre le contrôle des localités conquises par les rebelles.



RDC: les affrontements entre l'armée et le M23 reprennent dans le Nord-Kivu
L’armée tente de déloger à nouveau les rebelles réinstallés notamment des localités de Chengerero et Rwambeho. 

Dès jeudi, les forces armées congolaises ont engagé de gros moyens. Elles ont pilonné des collines occupées depuis fin mars par les rebelles, sans parvenir à les déloger, selon plusieurs sources officielles.

Vendredi, l’armée a résisté face aux rebelles grâce aux renforts, mais d’après la société civile, les rebelles ont progressé.  

Plusieurs localités comme Gasiza, Bugusa et Basare sont passées aux mains du M23 qui tient toujours les collines stratégiques de Runyoni et Tchanzu. L'armée contrôle pour sa part la cité de Bunagana et tentait de freiner, samedi,  la progression des rebelles autour de la centrale électrique de Matebe dans le parc des Virunga.

La reprise des combats, selon la société civile, a provoqué des déplacements massifs des populations vers Rutshuru-centre et Kiwanja. D’autres ont repris la route de l’exode et se dirigent vers l'Ouganda. 

Ces populations venaient pourtant de retourner chez elles, croyant au retour à la paix après l'annonce par l’armée de la reconquête des zones anciennement occupées par le M23. Le mouvement avait annoncé un cessez-le-feu unilatéral la semaine dernière. 

Pressé par Kinshasa qui a récemment relevé des failles dans le dispositif face aux rebelles, les forces armées ont relancé les hostilités mardi après une semaine d’accalmie. Défait en 2013, le M23, dont les combattants s’étaient réfugiés en Ouganda et au Rwanda, a repris les activités militaires l’an dernier reprochant à Kinshasa le non-respect de ses engagements de paix. 

Rfi

Dimanche 10 Avril 2022 - 09:55


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter