Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Réforme constitutionnelle : Les contours et changements induits par le texte de Macky

Au delà de la suppression du poste de Premier ministre, cette nouvelle réforme constitutionnelle proposée par Macky Sall dans le cadre de son second mandat va induire beaucoup de changements. Tant à l’Assemblée nationale que dans le gouvernement. Le président de la République a donné les détails lors de sa rencontre avec les députés de la majorité.



«Le texte va contribuer au renforcement des pouvoirs du législatif puisque dans l’esprit de la loi, l’Assemblée nationale sera plus autonome. Autrement dit, le président de la République ne pourra plus dissoudre l’Assemblée nationale. Celle-ci également perd son contrôle sur le gouvernement, puisqu’elle ne sera plus habilitée à déposer une motion de censure», a renseigné le chef de l’Etat qui avait tenu à informer les députés sur les réformes constitutionnelles qu’il a engagé après sa réélection en février dernier.
 
Tout député nommé retrouve son mandat après son limogeage du gouvernement
 
Une autre particularité du texte, c’est que les ministres vont ainsi être sécurisés. «En effet, un député nommé ministre va, désormais, pouvoir reprendre son siège dès qu’il est démis de ses fonctions ministérielles», a confié le président Macky Sall, par ailleurs, président de l’Alliance pour la République (APR, parti au pouvoir).
 
En revanche, il a tenu à ajouter : «je sais que le suppléant dira : «je suis assis, je ne quitte pas». Des propos qui n’ont pas manqué de susciter une clameur dans la salle. 

Jean Louis DJIBA

Mercredi 17 Avril 2019 - 10:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter