Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rejet liste YAW Dakar: Sonko détruit la thèse du complot, blanchit Khalifa Sall, Saliou Sarr et Déthié Fall



« Khalifa Sall est blanc comme neige, il n'y a aucun complot venant de lui qui vise à saborder la coalition, Macky Sall n'a acheté aucun membre de Yewwi Askan Wi ». C'est la version de Ousmane Sonko sur la polémique qui a accompagné le dépôt et l'invalidation de la liste départementale de Yewwi Askan Wi à Dakar.

Pour la symbolique, c'es d'ailleurs au siège de Taxawu Sénégal que le leader de Pastef s'est exprimé en compagnie de Cheikh Tidiane Youm, coordonnateur du Parti de l'Unité et du Rassemblement. Revenant sur les événements qui ont précédé le dépôt des listes à la Direction générale des élections, Ousmane Sonko a donné des détails des contenus des conversations téléphoniques qu'il a eues avec Khalifa Sall, Barthélémy Dias, Déthié Fall, la nuit du dimanche 08 au lundi 09 mai 2022.

"Khalifa Sall m'a appelé vers 18 heures pour me signaler qu'on avait un souci avec la liste de Dakar. Parce que comme vous le savez, nous avons noué une alliance de dernière minute avec Wallu et il fallait refaire toutes les listes en quelques heures. Ce qui n'était pas évident. Pour le département de Dakar, on a convenu avec Wallu que sur les 7 députés, ils auraient un et nous les 6. On leur a proposé que ce soit une femme, mais ils ont décidé que ce serait un homme. C'est alors que le problème s'est posé à notre niveau. Puisque nous devions écarter un homme pour le remplacer par une femme", raconte le leader de Pastef.

Qui poursuit: "J'ai alors dit à Khalifa Sall de sortir un homme pour le remplacer par une femme. Il m'a dit d'attendre qu'il se concerte avec Barthélémy Dias. Ce dernier s'est d'abord opposé expliquant qu'il avait besoin que ces leaders maires soient investis pour l'accompagner dans ses combats pendant la campagne électorale. Après, on a eu une conversation téléphonique à trois et j'ai fait savoir à Barthélémy qu'il n'était pas leader et qu'il fallait qu'il se plie à la décision de la conférence des leaders. Ce qu'il a accepté. Maintenant, ce qui restait, c'est d'appeler Palla Samb pour lui annoncer la décision de le remplacer par une femme. Jusqu'à 22 heures, il y avait toujours ce problème quand j'ai appelé le mandataire national Déthié Fall, qui était à la Direction générale des élections. Mais il m'a assuré que si le problème persistait jusqu'à 23 heures, il allait prendre ses responsabilités. Après, il y a eu une erreur humaine. Il faut le reconnaître".

Mais, assure Ousmane Sonko, "ce n'était ni un coup tordu de Khalifa Sall contre Barthélémy Dias, comme certains cherchent à le faire croire à l'opinion. Aussi, Saliou Sarr n'est en rien coupable de ce dont on l'accuse depuis tout ce temps. C'est un homme honnête qui se bat à nos côtés depuis les élections locales".

Ousmane Sonko a également tenu à féliciter et à encourager le mandataire national Déthié Fall pour sa détermination et son don de soi pour la coalition Yewwi Askan Wi. "Je tiens vraiment à féliciter Déthié Fall. Depuis plusieurs mois, il ne dort plus suffisamment. Il fait des pieds et des mains pour que les dossiers de la coalition soient en règle. Il est avec les avocats, il est dans les réunions. Il n'a même plus de temps pour lui. Et ce, depuis les élections locales. n'oublions pas que c'est lui qui a empêché que les Préfets et sous-préfets n'invalident nos candidatures lors des dernières élections", a-t-il déclaré.

AYOBA FAYE

Mardi 17 Mai 2022 - 22:57


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter