Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Rwanda: les bars à lait de Kigali font les frais de la saison sèche prolongée

À Kigali, les bars à lait, véritable institution de la capitale rwandaise, ont fait les frais de la saison sèche prolongée. Cette année, faute de pluie et de nourriture pour les vaches, la production de lait, aliment central de l’alimentation de beaucoup de Rwandais, a chuté. Une situation difficile pour les distributeurs, mais aussi pour les consommateurs, habitués à leur verre de lait journalier.



Onas, vendeur de cartes sim dans le centre-ville de Kigali, est attablé devant une belle pinte d’Ikivuguto, ce lait fermenté typiquement rwandais. « J’aime le lait de ce bar. Tous les jours quand je travaille, je viens boire du lait ici. Il est vraiment délicieux et je ne me sens pas bien quand je ne peux pas en boire. Donc je viens ici même pendant les jours de congé. »
 
À la table d’à côté, deux jeunes filles discutent en dégustant un verre de lait chaud et des beignets, au coin de la pièce un homme âgé boit à petites gorgées son Ishyshyu, ce lait frais, servi comme une bière pression, directement depuis la citerne de lait derrière le comptoir. 
 
À la caisse, le manager, Danson Butera, compte soigneusement la monnaie. « En règle générale c’est un bon business, puisque les Rwandais aiment beaucoup le lait. Ça dépend de la taille du bar, mais les petits peuvent avoir deux ou trois employés. Les grands ça monte jusqu’à six personnes. Ici nous avons cinq employés », explique-t-il.
 
Le litre de lait a augmenté de 60%
Mais depuis des semaines, Kigali connait une pénurie de lait, à cause du retard des pluies selon le ministère de l’Agriculture et les affaires de Danson vont mal. « C’est vraiment un gros problème. À cause du manque de lait, on a dû augmenter le prix du litre de lait qui est passé de 50 centimes d’euros à 80 centimes. L’ikivougouto a aussi augmenté ».
 
Le lait industriel vendu en magasin a également beaucoup augmenté selon plusieurs commerçants et des messages de consommateurs sur les réseaux sociaux. Selon des chiffres du ministère de l’Agriculture les cinq principales usines laitières du pays reçoivent actuellement seulement 72 000 litres de lait par jour, soit seulement un tiers de leur approvisionnement en temps normal.
 
Certains bars à lait de Kigali restent donc désespérément vides. Esther n’a pas eu de livraison depuis deux jours. « Nous perdons des clients, et nous, nous avons du mal à payer le loyer. Les clients se plaignent beaucoup. Les familles avec des petits enfants ont besoin de lait chaque jour. Et puis il y a ceux qui adorent le lait et qui sont obligés de s’en passer », raconte la commerçante.
 
Ce n’est pas la première pénurie de lait qu’a connu le Rwanda, mais la plus longue selon le ministère de l’Agriculture, qui ajoute que la situation est en train de s’améliorer avec l’arrivée récente des premières pluies.

RFI

Mardi 26 Octobre 2021 - 10:38


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter