Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal - Abdoulaye Bathily: "Ce n’est pas un gouvernement, c’est une gestion familiale"

Le nouveau gouvernement mis en place ce vendredi 1er mai a provoqué une volée de bois vert dans l’opposition. Le secrétaire général de Ligue Démocratique (LD) et fondateur de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal, Abdoulaye Bathily qualifie ce gouvernement de «gestion familiale». Tout en méprisant le fils du président, le leader des «jallarbistes» a estimé : «ce n’est pas le gouvernement du Sénégal, nous sommes en plein dans la gestion familiale».



Le secrétaire général de la LD, Abdoulaye Bathily
Le secrétaire général de la LD, Abdoulaye Bathily
Le gouvernement de Souleymane Ndéné Ndiaye n’a pas fini d’être mis en place et les critiques fusent déjà de partout. L’opposition décoche des flèches à l’endroit de la famille présidentielle. «C’est une fuite en avant. Ce n’est pas le gouvernement du Sénégal, nous sommes en plein dans la gestion familiale. Le Sénégal bat tous les records en matière de mal gouvernance. J’ai honte de mon pays. Le Sénégal fait piètre figure, on ne peut pas donner des leçons de démocratie», a déclaré le secrétaire général de la Ligue Démocratique (LD), Abdoulaye Bathily dans l'émission "Opinion" de la radio télévision Walfadjri. Il a estimé que «Abdoulaye Wade n’a pas besoin de gouvernement, ni de gens qui assument leurs responsabilités dans un Etat républicain. Comme il le dit lui-même, il peut nommer son chauffeur comme ambassadeur. Il a besoin de gens qui exécute littéralement les ordres».

Le membre de la conférence des leaders de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal a fait savoir : «nous sommes en plein, aujourd’hui, dans une gestion familiale. Une famille qui gère un pays avec ses «sourgueux (valets)».

Commentant les intitulés des différents ministères, Abdoulaye Bathily a souligné qu’avec «certaines dénominations ministérielles, on sait très bien que ce ne sont pas des ministres. Ce ne sont pas des portefeuilles pour gérer les attentes des sénégalais». Il a, toutefois, tenu à indiquer que «le gouvernement n’est pas le problème des sénégalais. Le problème des sénégalais, c’est de créer les conditions favorables pour se débarrasser de ce système que nous avons en place et qui est grave du point de vue de ses conséquences. Les sénégalais doivent se mobiliser pour se débarrasser d’un système qui est en train de nous amener à la catastrophe, voilà la réalité».

Le chef de file des «Jallarbistes» est d’avis que la crise que traversent les grandes sociétés comme les ICS, la SUNEOR, la Transrail, la Sonatel et la SODEFITEX s’explique par «la gestion familiale de Abdoulaye Wade qui a fait écrouler toutes ces entreprises». Pour lui, «les autres ministres du gouvernement ainsi que le Premier ministre ne sont là que pour le décor».

Abdoulaye Bathily s’est prononcé sur la volonté du chef de l’Etat de créer le poste de vice-président. Il l’a affirmé sans ambages, «en modifiant la constitution du Sénégal, le chef d’Etat opère, un coup d’Etat constitutionnel avec une Assemblée nationale qui lui obéit au doigt et à l’œil et qui accepte n’importe quelle décision».

L’ancien allié du président Abdoulaye Wade est convaincu que «le Sénégal n’a pas besoin de vice-président. Compte tenu de l’histoire de notre pays, ça n’a aucun sens à l’heure actuelle. Sinon les caprices de Wade qui veut assurer une succession monarchique et cela les sénégalais doivent le refuser» a-t-il suggéré. Le leader de la LD d’ajouter : «le problème du Sénégal aujourd’hui, ce n’est pas lié à la femme, le problème c’est Abdoulaye Wade, son régime, sa façon de gouverner, son intention d’assurer, par des méthodes anti-démocratiques, sa succession. Le Sénégal a dépassé ce stade là»

Papa Mamadou Diéry Diallo (Stagiaire)

Dimanche 3 Mai 2009 - 19:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter