Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal : plus de 4.900 enfants touchés par la malnutrition, selon le PAM

L'insécurité alimentaire est toujours une réalité au Sénégal. Les résultats de l'exercice du Cadre Harmonisé (CH) mené en mars 2021 par le Programme alimentaire mondial (Pam), renseigne que dans les départements de Matam, Kédougou, Saraya et Salémata 4908 enfants de 6 à 59 mois souffrent de malnutrition, 30.937 enfants âgés de 6 à 23 mois et 13.264 femmes enceintes et allaitantes inscrites au plan de prévention.



Sénégal : plus de 4.900 enfants touchés par la malnutrition, selon le PAM
Au-delà de l’insécurité alimentaire, il y a un réel problème de malnutrition qui touche les enfants et les femmes enceintes. Au total, 4908 enfants de 6 à 59 mois souffrent de malnutrition, 30.937 enfants âgés de 6 à 23 mois et 13264 femmes enceintes et allaitantes sont inscrites au plan de prévention vivant dans les départements de Matam, Ranérou, Kédougou, Saraya et Salémata.

Dans la lutte contre la malnutrition, une convention de partenariat a été signée avec le Conseil national de développement de la nutrition pour la mise en œuvre des activités de traitement de la malnutrition pour les enfants de 6-59 enfants de 6-23 mois, non malnutris et les femmes enceintes et celles qui allaitent les enfants de 6 mois.
 
Après évaluation des résultats de l'exercice du Cadre harmonisé mené en mars 2021 le Programme alimentaire mondial (Pam) procédera en avril à l'exercice de ciblage pour sélectionner les personnes les plus vulnérables à assister pendant la période de soudure. Le Pam continuera de promouvoir l'approche intégrée (Gfd, nutrition, Ffa) pour renforcer l'impact de son assistance.

Une étude de faisabilité est en cours de préparation et sera lancée en avril pour collecter des informations précises sur la fonctionnalité du marché et la fiabilité du réseau dans les zones ciblées.
 
Aussi, une visite de suivi du programme d'alimentation scolaire menée dans les régions centrales a relevé, malgré les formations dispensées, certaines contraintes liées à l'utilisation des paiements numériques par certains détaillants, ce qui a retardé les livraisons de nourriture aux écoles. Les actions nécessaires sont en cours pour remédier à cette situation. Et avec l'expansion rapide de son intervention en raison de l'impact du Covid-19, le Pam est en train d'ouvrir un sous-bureau à Matam (nord) et une antenne à Kaolack (centre) pour renforcer ses activités de surveillance.

Dans le document, le Pam précise que le principal défi auquel est confronté le bureau de pays est le manque de ressources, ce qui pourrait pousser la structure à réduire considérablement son assistance si le financement n'est pas reçu.

Moussa Ndongo

Lundi 3 Mai 2021 - 14:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter