Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal - remaniement du gouvernement: Souleymane Ndéné Ndiaye nouveau Premier ministre

Souleymane Ndéné Ndiaye remplace Cheikh Hadjibou Soumaré au poste de Premier ministre. Il vient d'être nommé à l'instant par le chef de l'Etat, Me Abdoulaye Wade. D'autres mesures ont été prises. trois ministres d’Etat, vingt conseillers spéciaux et onze ministres conseillers ont été limogés.



Sénégal - remaniement du gouvernement: Souleymane Ndéné Ndiaye nouveau Premier ministre
Le ministre d’Etat, ministre de l’Economie maritime, Souleymane Ndéné Ndiaye a remplacé Cheikh Hadjibou Soumaré au poste de Premier ministre. C’est le décret 2009/451 portant nomination du Premier ministre qui a porté le maire de Guinguinéo (arrondissement de Kaolack 200km) à la tête de l’attelage gouvernemental. Cette nomination a sonné comme une surprise pour l’intéressé et les observateurs de la scène politique. «Le président de la République vient de me faire la surprise de me nommer Premier ministre. C’est une surprise parce qu’il avait un éventail de choix.», a déclaré le désormais ancien ministre de l’Economie Maritime, Souleymane Ndéné Ndiaye. Toutefois, le maire de Guinguinéo a tenu à signaler: «ce n’est pas une surprise parce qu’ayant été son porte-parole, ministre conseiller spécial et ministre d’Etat directeur de cabinet, il y a aussi le fait que j’ai cheminé au PDS depuis 30 ans».

Il a, en outre, tenu à rendre hommage son prédécesseur, Cheikh Hadjibou Soumaré. «Je remplace à ce poste un haut fonctionnaire émérite qui a fait preuve d’une grande compétence et d’une loyauté. Je lui rends hommage et prie Dieu pour qu’il me donne la capacité et la chance de faire autant que lui sinon plus que lui».

Les consultations démarrent à l’instant. Le nouveau Premier ministre ne va perdre du temps. «Dans les prochaines heures, je vais faire les consultations. J’ai appelé certaines personnalités dont je vais proposer les noms au chef de l’Etat. Je vais consulter aussi les ministres de souveraineté. Et demain au plus tard, vous aurez la liste complète du gouvernement des membres du prochain gouvernement», a indiqué l’ancien ministre de l’Economie Maritime.

Comme annoncé, le président de la République a pris des mesures d’envergure pour soulager les finances publiques. En effet, il a remercié trois ministres d’Etat, onze (11) ministres conseillers et vingt (20) conseillers spéciaux, conseillers techniques et chargé de mission soit au total 34 postes de collaborateurs supprimés. Ces décisions concernent son cabinet et le secrétariat de la présidence de la République.

Parmi les ministres d’Etat limogés, on peut sans doute citer Aminata Tall, Abdoulaye Faye par ailleurs administrateur général du Parti démocratique Sénégalais (PDS) et surtout Landing Savané le leader de And-Jëf/Parti Africain pour la Démocratie et le Socialisme (AJ/PADS) dont les rapports avec le pouvoir sont tendus. Cela a été ravivé par l’exclusion du ministre du Commerce et ancien numéro deux de AJ/PADS, Mamadou Diop Decroix qui est en très bon terme avec le PDS.


Jeudi 30 Avril 2009 - 18:09


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Vincent DIOP le 01/05/2009 13:43
j'approuve pour l'nstant ces mesures , pourvu qu'elles continuent dans l'objectif d'alléger les finances publiques de dépenses onéreuses et inoportunes qui n'ont fait qu'appauvrir et endetter davantage le contribuable sénégalais. Cependant, pour que ces mesures apportent un soulagement au ''goorgoorlu'' sénégalais, il faudrait que les nouveaux postes soient moins nombreux que les anciens postes supprimés. Mais il faut aussi que l'équipe ministérielle qui sera mise en place ne soit pas formée que de politiciens préoccupés essentiellement par leur maintien au gouvernement et la perennité du PDS au pouvoir au détriment de la majorité des Sénégalais qui vivent en dessous du seuil de pauvreté comme c'est le cas aujourd'hui. Dans le cas contraire, cette majorité souffrante devra chasser le PDS du pouvoir.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter