Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sens dessus dessous ! La chronique de KACCOR BI



Sens dessus dessous ! La chronique de KACCOR BI
Il se passerait quelque chose donc à Galsen et que des personnes ignoraient ? Mme Habré l’a claqué fort pour accuser une certaine presse sénégalaise d’avoir empoché 800 millions de Francs Cfa lors du procès de Hissène Habré via une agence installée dans ce charmant pays. Et depuis, ça jase sur les réseaux sociaux, ces grand ’places modernes. C’est à croire que ce beau monde ne lise pas cet irrévérencieux canard qui a eu 31 ans le 10 avril dernier.

A moins que tout ce beau monde, qui pinaille sur ce sujet, s’était installé sur la planète Mars. Si l’on ignore le montant de l’argent dégagé pour vendre la peau de l’ancien président Tchadien aux Chambres africaines extraordinaires (CAE) chargées de le juger. Il est constant que beaucoup de confrères sont passés à la caisse après un séjour au Tchad où la mise en scène avait débuté. L’on avait présenté à cette bonne presse les horreurs de M. Habré avec de supposées victimes.

En fait, c’était comme dans un film…. Et de retour de leur mission, ces journalistes avaient déroulé le film. Juste que c’était une mission commandé. Il était recommandé à ces bienpensants journalistes de tout faire pour enfoncer l’ancien dictateur. Facile n’est-ce pas pour se faire des sous ? Le boulot finement exécuté, M. Habré dort depuis en prison. La bombe lâchée – mais connue de ce canard- par Mme Habré montre encore certaines pratiques qui relèvent du mercenariat. Les atrocités que l’on attribue à M. Habré sont, bien sûr, pour la plupart sorties de l’imagination de supposées victimes corrompues par l’argent. Atrocités pour atrocités. La mort de quatre nourrissons dans un incendie à l’hôpital Maguette Lô de Linguère.

Dans d’autres pays, le ministre de la Santé aurait démissionné avant de répondre de son acte criminel devant la Justice. Mais nous sommes malheureusement dans un pays qui se nomme Sénégal avec ses paradoxes.

KACCOR BI, Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 27 Avril 2021 - 17:11


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter