PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Spécial épilation : quelle méthode choisir ?

Rasoir ou cire ? Laser ou lumière pulsée ? L’épilateur est-il synonyme de poils incarnés ? Closer fait place nette en matière d’épilation pour un résultat parfait et sans douleur (ou presque)



Spécial épilation : quelle méthode choisir ?

1. "Après plusieurs épilations au rasoir, le poil se fait-il plus dru ?" - Constance, 31 ans.
C’est une simple impression. En poussant, le poil s’affine et, lors du rasage, on le coupe net là où il est épais. Du coup, en repoussant, il paraît plus dru et plus foncé !

2. "Le laser et La lumière pulsée, c’est vraiment pareil ?" - Fatou, 27 ans.
Non. Tous deux attaquent la mélanine du poil, mais les méthodes sont différentes. Le laser est une technique très efficace, plus professionnelle et un peu plus douloureuse. Elle est uniquement réalisée par un dermatologue. La lumière pulsée diminue la pilosité, mais la procédure est plus longue et certains poils peuvent repousser au bout de quelques années. Moins chère, elle est en revanche accessible dans certains instituts de beauté, voire à la maison.

3. "Les poils incarnés apparaissent plus souvent avec les peaux fines, vrai ?" - Maryline, 43 ans.
Non, en fait, on rencontre plus souvent le poil incarné sur les peaux mates. Et plus généralement chez les femmes à peau épaisse car les pores ont tendance à se refermer plus vite avec ce type d’épiderme. Autrement dit, le poil sort moins facilement que si l’on a une peau claire.

4. "La pilosité diminue-t-elle avec l’âge ?" - Justine, 52 ans.
Oui, c’est vrai. Au moment de la ménopause, sous l’effet des changements hormonaux, les zones qu’on épilait sont plus clairsemées, les poils plus fins et plus clairs. Le revers de la médaille ? Une nouvelle pilosité qui se développe au-dessus de la bouche ou sur le menton.

5. "A quoi sert le gel de rasage ?" - Jennifer, 19 ans.
Il hydrate, adoucit et facilite le passage du rasoir qui glisse mieux, ce qui évite fortement les coupures. Si vous n’en avez pas, pas de panique, vous pouvez très bien utiliser un gel douche classique. En revanche, une chose est sûre : on ne s’épile jamais à sec, même si on manque de temps !

6. "Quelle attitude adopter face à une double repousse de poils ?" - Judith, 23 ans.
L’idéal serait d’attendre que tous les poils soient sortis pour les éliminer tous ensemble et repartir sur de meilleures bases.

7. "Les appareils de lumière pulsée à domicile sont moins efficaces que ceux des esthéticiennes…" - Aline, 44 ans.
Ils ne sont pas moins efficaces, mais ils sont moins puissants. Il faut donc prévoir plus de séances pour parvenir à éliminer durablement le poil.

8. "Quelles sont les astuces pour éviter les poils incarnés ?" - Julie, 38 ans.
Avant l’épilation, on se lave bien et, éventuellement, on applique un antiseptique. Après, on désinfecte. Tous les jours, on applique un lait hydratant. Idéalement, on choisit ceux qui contiennent des ingrédients kératolytiques qui vont exfolier la peau. Mais vous pouvez aussi utiliser votre soin hydratant classique et réaliser un gommage une fois par semaine.

9. "Quels sont les produits à ne pas appliquer après une épilation ?" - Sidonie, 37 ans.
On évite tous les produits irritants car, après le rasoir, la crème dépilatoire, l’épilateur électrique ou la cire, la peau est fragilisée. Attention aux produits contenant de l’alcool et surtout au déodorant
!

10. "L’épilateur électrique laisse encore plus de poils incarnés que les autres méthodes, non ?" - Eden, 23 ans.
Toutes les méthodes d’épilation qui arrachent le poil avec sa racine (comme la cire) peuvent avoir cet effet car, lors de la repousse, le follicule pileux doit remonter tout le canal pour atteindre la surface de la peau. Or, en chemin, le poil peut se retourner, se plier, et le pore de la peau peut même se refermer, l’empêchant de sortir. Et hop, le voilà « incarné » ! D’où l’intérêt de gommer et hydrater régulièrement sa peau…

11. "Le laser ne fonctionne-t-il que sur certaines peaux ?" - Djamila, 33 ans.
Effectivement. Le laser s’attaque au pigment du poil, la mélanine. Si on a une peau mate, son trajet est un peu détourné et donc moins précis. Il est donc plus efficace sur une peau claire. Autre condition importante, le poil doit être bien foncé : les poils blonds ou blancs ne seront pas éliminés.

12. "Avec la crème dépilatoire, la repousse est-elle moins rapide qu’avec le rasoir ?" - Fanny, 30 ans.
Non. En fait, la crème casse la kératine en surface. Et si le résultat paraît plus précis qu’avec un rasoir, elle a exactement le même effet et la même durée sur la repousse. La peau est parfois un peu plus nette et l’opération nécessite peu de travail. Il faut juste être patiente pendant le temps de pause avant le rinçage.

13. "La cire, c’est toujours douloureux ?" - Lou, 19 ans.
Hélas oui ! En ôtant le poil avec sa racine, on « chatouille » un peu les nerfs. Cependant, au fil des épilations, la douleur s’atténue : la peau s’habitue, le poil s’affine et devient plus facile à extraire. A noter : avec une bonne technique, certaines esthéticiennes rendent l’opération bien moins douloureuse. Renseignez-vous et fiez-vous donc au bouche à oreille !

14. "Peut-on utiliser une crème dépilatoire sur tout le corps ?" - Muriel, 31 ans.
Jambes, bras, aisselles… pas de souci. Il faut juste éviter les muqueuses. Concrètement, on peut l’utiliser sur un maillot simple, mais pas sur les lèvres. On recommande toujours aussi de tester
le produit, la veille, sur une petite surface de peau afin de vérifier qu’aucune réaction allergique n’apparaît.

15. "La cire froide est-elle réellement moins efficace que la cire chaude ?" - Myriam, 36 ans.
La cire froide n’est pas moins efficace, mais plus difficile à manipuler, un peu plus douloureuse, et elle casse davantage le poil, car la chaleur dilate le pore et facilite l’extraction. En revanche, son avantage est de ne pas fragiliser le système veineux : elle est recommandée aux femmes qui ont des jambes lourdes et des problèmes veineux.

16. "Pourquoi a-t-on des points rouges après une épilation ?" - Jasmine, 24 ans.
Quand on arrache le poil, la peau subit un petit traumatisme. Résultat, il y a une micro-inflammation et il arrive qu’un peu de sang remonte à la surface. En général, les marques rouges disparaissent au bout de 24 heures.

17. "Doit-on éviter les déodorants contenant des sels d’aluminium après l’épilation ?" - Anne-Laure, 29 ans.
Les avis d’experts divergent sur ce sujet. L’Afssaps recommande d’éviter l’application de produits contenant des sels d’aluminium sur une peau irritée, car ils pénétreraient plus en profondeur. Dans le doute… on s'abstient.

18. "La pince à épiler est-elle un bon outil pour retirer un poil indésirable avec sa racine ?" - Jacqueline, 64 ans.
Oui, c’est un outil pratique pour retirer un poil ou deux, à condition de bien maîtriser l’objet et de bien arracher l’indésirable avec sa racine. Et n’oubliez pas de bien désinfecter votre pince avec un coton imbibé d’alcool à 90° avant et après utilisation.

19. "La cire orientale est de loin la meilleure méthode pour avoir la peau douce ?" - Suzanne, 45 ans.
La cire orientale a de sérieux atouts, puisqu’en épilant, elle décolle au passage les cellules mortes. Tout comme un petit gommage. Résultat : une peau de bébé garantie. Attention toutefois au risque de brûlure. Vérifiez bien la température !

20. "Quelle méthode privilégier pour une épilation intégrale du maillot ?" - Vanessa, 40 ans.
Tout dépend de votre sensibilité et de votre pilosité. Si vos poils sont proches des muqueuses, mieux vaut éviter la cire ou la crème dépilatoire. Et si votre peau est très sensible et facilement irritée, mieux vaut ne pas risquer de la fragiliser avec une épilation intégrale, et se contenter d’éliminer les poils qui dépassent du maillot. L’option esthéticienne est toujours de mise pour un maillot impeccable.
Closer.fr



Jeudi 4 Juillet 2013 - 17:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter