Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Supposée brouille entre le ministère de la Santé et le Pr Seydi : Abdoulaye Diouf Sarr met fin au débat



Supposée brouille entre le ministère de la Santé et le Pr Seydi : Abdoulaye Diouf Sarr met fin au débat
Le ministre de la Santé et de l’Action sociale tranche le débat sur la supposée brouille qui aurait eu lieu entre lui et le chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Fann de Dakar, Professeur Moussa Seydi. Abdoulaye Diouf Sarr qui s’est exprimé sur la question dans l’émission Grand Jury du dimanche de Iradio précise qu’il n’y a jamais eu de brouille et nie que le président de la République Macky Sall ait intervenu dans un quelconque problème de ce genre. 

« Il n’y a jamais eu de brouille. On n’est pas dans ce type de rapport, ni dans ce type de relation dans le cadre de la gestion de cette crise. Il y a eu beaucoup de spéculations et puis que je ne suis pas de nature à entrer dans un débat spéculatif, je dis tout simplement qu’il n’en est rien. Il n’y a pas de brouille », a déclaré le ministre de la Santé. 

Abdoulaye Diouf Sarr de préciser qu’il n’a jamais demandé au Pr Seydi d’arrêter quoi que ce soit. « Nous avons les meilleurs rapports. Il peut y avoir une ambiance spéculative qui fait qu’on puisse dire de telles choses mais quand on a un certain niveau de responsabilité, on vise ce que nous visons dans le cadre d’une très bonne relation professionnelle et c’est l’avenir qui règle ce genre de question-là », a-t-il souligné. 
« Toute force triomphante porte en elle-même les germes de sa propre destruction »

Le ministre est d’avis que dans cette gestion de riposte contre le coronavirus, c’est une cohérence d’ensemble. « Et dans cette cohérence-là, des avis sont donnés, il y a une interaction des acteurs pour trouver l’équilibre nécessaire pour faire une très lecture », a-t-il précisé.

Mieux Diouf Sarr invoque l’adage qui dit que : « Toute force triomphante porte en elle-même les germes de sa propre destruction ». « C’est la raison pour laquelle, a-t-il expliqué, il faut toujours se dire qu’il n’y a pas une vérité absolue, il faut provoquer un type de contradiction d’échange qui permette, bien entendu, d’évoluer et de trouver la bonne formule ». 

Selon lui, « quand les experts se retrouvent, il y a forcément des avis divergents. C’est dans la divergence d’avis qu’on trouve effectivement ce qui va faire avancer les choses ». 

Le ministre de conclure : « Si on est une latérale, si tout le monde dit la même chose, ce n’est jamais bon et c’est pas cela l’environnement dans lequel nous vivons dans le cadre de la riposte. Nous sommes dans une logique d’avis contradictoire qui nous permettent d’avancer ». 

Aminata Diouf

Lundi 1 Juin 2020 - 11:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter