Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Syrie: une trentaine de civils tués dans un raid aérien

Selon l'OSDH, au moins 33 civils auraient péri en Syrie dans un raid aérien mené le 21 mars par la coalition internationale antijihadistes sous commandement des Etats-Unis sur une école servant de centre pour les déplacés. Le Pentagone a indiqué que la coalition allait enquêter sur ce raid.



Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une frappe a fait 33 morts au sud d'Al-Mansoura, une ville tenue par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans la province de Raqqa, au nord du pays.
 
C'est un bilan toujours provisoire car selon l'OSDH, des secouristes sont toujours à l'oeuvre pour tenter de retrouver des survivants. L'OSDH, qui dispose d'un vaste réseau d'informateurs en Syrie, affirme que le bombardement s'est déroulé dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 mars et qu'il a visé une école abritant des déplacés venus de Raqqa mais aussi de Homs et d'Alep.
 
Selon l'OSDH, l'école abritait une cinquantaine de familles à 20 kilomètres environ de Raqqa. L'organisation a indiqué pouvoir déterminer qui avait mené les raids par le type d'appareils, leur localisation et les munitions employées.
 
Offensive contre Raqqa
 
Raqqa est le fief en Syrie des jihadistes de l'EI qui contrôle également une bonne partie de la province du même nom. Les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde soutenue par la coalition internationale, mènent actuellement une offensive pour reprendre la ville.
 
La coalition internationale, qui mène aussi des frappes contre les jihadistes en Irak, a reconnu début mars avoir causé la mort d'au moins 220 civils dans les deux pays depuis 2014. Ce chiffre est largement sous-estimé aux yeux de nombreux observateurs qui s'inquiètent du nombre élevé de victimes civiles depuis le début du mois de mars et l'intensification des bombardements dans la région de Raqqa.
 
Le Pentagone a annoncé vouloir enquêter sur ces frappes. « Comme nous avons mené plusieurs frappes près de Raqa nous donnerons ces informations à notre équipe qui enquête sur les victimes siviles pour des plus amples investigations », a déclaré ce mercredi un porte-parole militaire américain.

RFI

Mercredi 22 Mars 2017 - 16:18