Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Syrie: victoire significative du régime à Yabroud

L’armée syrienne est entrée, vendredi 14 mars, dans la ville-clé de Yabroud, un des principaux bastions rebelles dans la province de Damas, situé au nord de la capitale, non loin du Liban. Ce samedi 15 mars, le conflit en Syrie entre dans sa quatrième année.



Des combattants pro-gouvernementaux dans le village de al-Sahel, aux abords de Yabroud, le 4 mars, dix jours avant la victoire des forces du régime.
Des combattants pro-gouvernementaux dans le village de al-Sahel, aux abords de Yabroud, le 4 mars, dix jours avant la victoire des forces du régime.

L’entrée de l’armée syrienne à Yabroud a été confirmée aussi bien par le régime que par les rebelles. Le front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda qui dirige les opérations de l’opposition dans cette région, a reconnu que les troupes régulières avaient repris plusieurs positions autour de la ville, obligeant ses combattants à se replier vers des bases arrières.

Appuyée par des milliers de combattants du Hezbollah libanais, l’armée syrienne a enfoncé les lignes de défense des rebelles à l’est et au nord-est de Yabroud. Après un intense pilonnage à l’artillerie, l’infanterie est passée à l’attaque progressant dans la ville à l’issue de combats acharnés. Des signes d’effondrements sont apparus dans les lignes des rebelles après le retrait d’un grand nombre de combattants vers Rankous une des dernières villes encore aux mains de l’opposition armée de la région montagneuse du Kalamoun, adossée à la frontière libanaise.

Trahison et défaitisme

Les groupes rebelles ont échangé des accusations de trahison et de défaitisme, le front al-Nosra a érigé des barrages pour empêcher la fuite des combattants et a menacé d’abattre tout rebelle qui quitterait le champ de bataille. Selon la chaîne de télévision panarabe Al Mayadeen, le numéro deux d’al-Qaïda au Kalamoun, Abou Azzam le Koweitien, aurait été tué dans les combats.

Source : Rfi.fr
 



Samedi 15 Mars 2014 - 08:40