Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Tentative d'attaque de la centrale électrique du Cap de biche: la Senelec va se constituer partie civile dans le procès



Tentative d'attaque de la centrale électrique du Cap de biche: la Senelec va se constituer partie civile dans le procès
Invité de l'émission Grand Jury de la RFM ce dimanche, le directeur de la Senelec, Pape Mademba Bitèye, a soutenu que le Sénégal a frôlé une catastrophe avec la tentative d'attentat de la centrale électrique du Cap de biche. Il a fait savoir que la société nationale d'électricité dont il dirige va se constituer partie civile dans le cadre du procès.
 
« Un arrêt de la centrale électrique du Cap de biche c'est la reprise des délestages (...) Détruire cette infrastructure quelle catastrophe ça représenterait pour le pays. Chaque fois qu'une infrastructure d'utilité publique est détruite, elle ne l'est pas pour l'État ni pour la société gestionnaire, mais pour le bénéficiaire, le Sénégalais», a déclaré M. Bitèye.
 
Aujourd'hui, a-t-il poursuivi, « on est en train de dire qu'à cause du fioul (combustible dérivé du pétrole) nous détestons, si cette infrastructure est attaquée, combien de Sénégalais seront privés d'électricité » s'est-il interrogé, avant d'ajouter que «la Senelec va se constituer en partie civile dans le cadre du procès». 
 
Dans cette affaire de tentative d'attentat, 11 personnes ont été arrêtées par la Sûreté urbaine (Su) et membres d'une présumée "Force spéciale" suspectée de préparer des actions violentes. Ils sont poursuivis pour «complot contre l’autorité de l’Etat, actes de nature à occasionner des troubles politiques graves, association de malfaiteurs en vue d’organiser des bandes en leur fournissant des armes, munitions dans le but de s’attaquer à la force publique, détention et transport de produits et substances incendiaires en vue de compromettre la sécurité publique et détention illégale d’arme à feu».

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 26 Juin 2022 - 13:10


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter