Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Touba consacre Idy 5e Président avant le scrutin



Accueilli par des milliers de militants à l'entrée de la ville dans le cadre de sa campagne électorale, l'opposant Idrissa Seck, 59 ans, candidat pour la troisième fois au Sénégal, est déjà déclaré 5e président avant le scrutin, par son électorat, convaincu de la victoire sur Macky Sall dès le premier tour.

Des voitures alignées au bord de la route à l'entrée de la cité religieuse. Des militants assis dedans et dessus, scandant "Macky en-bas, Idy en-haut" ou parfois même  "premier tour". L'ambiance est indescriptible ce soir à Touba. "Premier tour rek. Idy n'osera même pas nous amener au second tour", déclare à l'envoyé spécial de pressAfrik, Mansour, 32 ans, assis sur une voiture " Car rapide".

Les voies sont tellement pleines de monde que le cortège de Idrissa Seck a du mal à avancer. Policiers et agents de sécurité, tous, se mettent à l'oeuvre pour réguler la circulation qui, visiblement, devient de plus en plus difficile pour eux. Dans la foule, un homme hausse la voix en soutenant :"c'est un disciple de Serigne Touba. Sa victoire au premier tour est clair. Idy 5e Président", estime-t-il.

Voir Idrissa Seck ou lui serrer la main n'est pas une mince affaire. Certains ont fait le déplacement uniquement pour cette raison. Parmi ces milliers de militants venus l'accueillir, il est fréquent de voir des gens se demander. "Où est Idy. Je ne l'ai pas encore vu. Soudain, Fallou qui se moque de ses amis. "Je lui ai serré la main. Je le jure", dit-il, tout souriant.

Pour élire Idrissa Seck dès le premier tour,  même les charretiers et leurs clients sont engagés. Au passage du long cortège ce lundi soir, ils lèvent les deux mains (signe de victoire) pour montrer leur détermination à l'élire tour au soir du 24 février.

Second à la présidentielle de 2007, cinquième en 2012 avec 8% des voix, Idrissa Seck se présente pour la troisième fois à la présidentielle, malgré ses détracteurs qui estiment que « la politique c'est fini pour lui », car il n’a plus aucun poids.

Salif SAKHANOKHO

Lundi 18 Février 2019 - 21:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter